Le guide complet de l'assurance maladie

Le guide complet de l'assurance maladie
4.4 (87.69%) 13 votes


Bien que la loi sur la protection des patients et les soins abordables (PPACA) ait été promulguée en 2010, la solution américaine en matière de soins de santé fait toujours l’objet d’un débat animé. La loi, communément appelée Obamacare, visait à réorganiser le secteur des soins de santé en le rendant plus accessible et abordable. Malheureusement, même si la loi l’a rendue, elle a également engendré une série de conséquences inattendues qui ont aggravé la couverture et encore augmenté les coûts pour une certaine tranche de la population.

Maintenant que le président Obama quitte ses fonctions, le sort d'Obamacare est plus difficile que jamais. Le président élu, Donald Trump, a promis de démanteler immédiatement la nouvelle loi, et un Congrès contrôlé par les républicains serait probablement utile, bien que la manière dont la législation serait remplacée ne soit pas claire.

Néanmoins, il est important de se tenir au courant du fonctionnement de l’assurance maladie à mesure que le paysage change. En tant que consommateur averti, comprendre les éléments constitutifs et les types d’assurance maladie peut vous aider à éviter les jargons déroutants et trompeurs, qui finiront par vous faire économiser de l’argent. Indépendamment des particularités d’un plan, certains concepts s’appliquent à tous.

Ce guide vous guidera à travers tous les éléments essentiels de l'assurance maladie, vous expliquant comment prendre des décisions financières et médicales stressantes sans compromettre votre couverture.

I. Fondements de l'assurance maladie

A. Options de couverture: types d’assurance maladie

Actuellement, les régimes d’assurance se répartissent en deux catégories: et. Les régimes collectifs sont fournis par un employeur, une agence gouvernementale ou un syndicat de travailleurs, tandis que les régimes individuels sont négociés entre un titulaire de police et son assureur. En règle générale, la couverture de groupe est moins chère car le fournisseur paie la majeure partie de la prime pour l'utilisateur.

Plans de groupe

Si un régime d'assurance collective est à votre disposition, il fournira probablement une couverture plus complète qu'un régime individuel. En effet, les régimes collectifs regroupent les stratégies au sein d’une organisation et réduisent en fin de compte les coûts pour les assureurs. Dans le cadre de ces régimes, vous êtes plus susceptible d’être couvert pour les soins de maternité, les services de soins de l’enfance, les soins préventifs, les soins de la vue et les soins dentaires.

N'oubliez pas que la façon dont votre plan de groupe est mis en place peut faire la différence. Les régimes collectifs sont soit autofinancés, soit entièrement assurés. Cela revient à savoir qui prend les décisions concernant votre couverture.

Régimes collectifs autofinancés ou entièrement assurés

En règle générale, votre employeur prend en charge tous les frais médicaux et assume tous les risques pour ses employés. Au lieu de verser une prime importante à une compagnie d’assurance partenaire, les régimes autofinancés sont autorisés à calculer un risque annuel maximum, puis à garder ce montant en réserve jusqu’à ce qu’il soit nécessaire. Par exemple, si on prévoit que le risque maximum d’une entreprise est de 1,5 million de dollars par an, elle est autorisée à conserver cet argent et même à l’investir. À la fin de l’année, tout ce qui n’a pas été dépensé dans ces fonds est remis dans les coffres de la société.

Dans ce qu’on appelle un régime pleinement assuré, un employeur s’associe à une compagnie d’assurance et lui verse une prime pour gérer les demandes de soins de santé de ses employés. Le montant de la prime est basé sur le risque annuel maximum de la société et l’assureur assume toutes les responsabilités administratives et juridiques liées à la gestion des réclamations. Si nous utilisons le même exemple que ci-dessus, le risque potentiel de 1,5 million de dollars est versé directement à l’assureur, où il subsiste quel que soit le montant dépensé.

Une différence essentielle réside dans le fait que les régimes autofinancés sont exemptés des lois des États, qui régissent les régimes pleinement assurés. Cela laisse à votre employeur une marge de manœuvre considérable pour décider du type de couverture à obtenir et de l’approbation d’une opération ou d’une procédure coûteuse. Si, par exemple, un avantage inclus dans le plan finit par coûter plus cher à votre employeur que prévu, il est librement autorisé à annuler cet avantage s'il le souhaite. Les mandats des États qui déterminent l'étendue de la couverture ne s'appliquent pas à ces régimes.

Les régimes autofinancés coûtent moins cher pour les employeurs et sont souvent promus auprès des employés, mais ils agissent dans le meilleur intérêt de la société, et non du vôtre.

Si vous faites appel, vous faites appel à un employeur et non à une compagnie d'assurance. Votre seul accès à une action en justice se situe devant la Cour fédérale, si cela devait arriver. Si votre régime d'assurance-maladie collective est autofinancé, assurez-vous d'inspecter soigneusement les détails de votre couverture. Les régimes autofinancés coûtent moins cher pour les employeurs et sont souvent promus auprès des employés, mais ils agissent dans le meilleur intérêt de la société, et non du vôtre. N'oubliez pas non plus que les régimes autofinancés ne sont pas tenus de fournir tous les «avantages essentiels pour la santé» requis par la PPACA.

Plans individuels

Les régimes individuels sont parfois appelés régimes à payeur unique. Vous souscrivez un régime d'assurance indépendamment du marché libre et votre employeur n'est pas impliqué. Les régimes à payeur unique sont généralement beaucoup plus coûteux que la couverture de groupe et offrent une couverture limitée. Alors que certains États ont créé leurs propres pools d’assurance d’État où les consommateurs peuvent acheter une couverture en ligne, la grande majorité vend des plans approuvés par Obamacare par l’intermédiaire de Healthcare.gov.

Que doivent couvrir les régimes individuels?

Avant l'adoption de la nouvelle loi sur les soins de santé, les personnes qui souscrivaient seules à une couverture devaient généralement acheter des «motards» supplémentaires pour faire face à des problèmes spécifiques tels que la grossesse. Avec l'adoption de la Loi sur la protection des patients et les soins abordables (PPACA), tous les régimes de soins de santé sont tenus d'offrir un nombre minimal de «prestations essentielles». Les régimes de soins de santé offerts au cours de la période post-Obamacare comprennent:

  • Services ambulatoires aux patients (soins ambulatoires que vous recevez sans être admis à l'hôpital)
  • Services d'urgence
  • Hospitalisation (comme une opération ou une nuit)
  • Soins liés à la grossesse, à la maternité et au nouveau-né (avant et après la naissance)
  • Services de santé mentale et de toxicomanie, y compris les traitements de comportement (y compris le counseling et la psychothérapie)
  • Médicaments d'ordonnance
  • Services et dispositifs de réadaptation et d'adaptation (services et dispositifs destinés à aider les personnes souffrant de blessures, d'incapacités ou de maladies chroniques à acquérir ou à récupérer des compétences mentales et physiques)
  • Services de laboratoire
  • Services de prévention et de bien-être et gestion des maladies chroniques
  • Services pédiatriques, y compris les soins bucco-dentaires et les soins de la vue (mais la couverture des soins dentaires et des soins de la vue chez l’adulte ne constitue pas un avantage pour la santé)

En plus de ces avantages essentiels, Obamacare a élargi la portée de la couverture pour tous les Américains. Avec l'adoption de la PPACA, les assureurs maladie ne peuvent plus discriminer les individus ou les familles sur la base de leurs conditions médicales antérieures ou de «conditions préexistantes». Dans le passé, il était interdit à une personne atteinte de cancer ou de diabète d'acheter une nouvelle couverture en dehors de pools à haut risque parrainés par l’État. Mais avec la nouvelle loi en vigueur, tout le monde a accès aux mêmes régimes d'assurance maladie, indépendamment de leur santé.

B. Terminologie des coûts

Quels que soient l’origine ou le fonctionnement de votre régime d’assurance, tous ont mis en place des méthodes de partage des coûts. A est simplement une facture mensuelle qui maintient votre police d'assurance active; parfois cela peut être partiellement ou entièrement payé par un employeur.

Bien qu’elles soient structurées différemment, toutes les compagnies d’assurance utilisent trois mécanismes spécifiques de partage des coûts: le co-paiement, la franchise et la coassurance.

sont des frais forfaitaires que les consommateurs doivent payer lorsqu'ils reçoivent un service médical. Ce sont des montants fixes et spécifiés pour des choses comme les visites à la salle d'urgence, les visites chez le médecin de soins primaires ou les visites chez le spécialiste.

  • Votre quote-part correspond au montant que vous payez pour chaque renouvellement d’ordonnance ou visite chez le médecin. (Habituellement, cela se situe autour de 15-30 $, respectivement.)

faites référence à un plafond de dépenses que vous devez respecter avant que certains aspects de votre plan commencent à payer. Les franchises s'appliquent à une période de prestations donnée, généralement d'un an à la fois.

  • Par exemple, vous devrez peut-être payer les premiers 1 000 $ pour toute visite à l'hôpital avant que votre plan ne commence à couvrir les dépenses.

stipule que les assurés paient un certain pourcentage du coût total des services; cette fonctionnalité entre généralement en vigueur une fois que les franchises sont remplies.

  • De nombreux plans de coassurance impliquent une répartition 80/20 dans laquelle vous assumez 20% des coûts et votre plan d'assurance couvre les 80% restants.

, ou RTA, sont des déductions avant impôt de votre salaire qui peuvent être appliquées aux soins de santé au cours d’une période donnée. Si une RTA fait partie de votre couverture d’assurance, vous pouvez utiliser ces fonds pour payer le co-paiement, les factures de coassurance, les produits de gré à gré et d’autres dépenses personnelles. À compter de 2017, les contributions de la FSA sont plafonnées à 2 600 USD par année de régime. Ces régimes peuvent être financés avant impôt par les employeurs, les employés ou les deux. Veuillez noter toutefois que la limite de 2 600 dollars s’applique uniquement aux reports de salaire des employés.

II. L’état actuel de l’assurance maladie aux États-Unis

Cela fait six ans que la Loi sur les soins abordables a été adoptée par le Congrès, mais le paysage des soins de santé aux États-Unis est loin d’être réglé. Certaines dispositions de l'ACA ont non seulement été repoussées, mais l'ensemble de la loi pourrait être abrogé dès 2017.

Bien entendu, les soins de santé américains financés par des fonds publics ont toujours eu leur part de sceptiques. Pour beaucoup de ceux qui sont déjà assurés à titre privé, les changements et les bouleversements constants peuvent sembler dérangeants ou déroutants. Et ceux d'entre nous qui en ont ne voudront peut-être pas rater les avantages.

Mais quels sont ces avantages? Considérez cette liste de pour et de contre pour la couverture de groupe et l’assurance publique au moment de réfléchir à l’avenir des soins de santé:

A. Les avantages d’une couverture d’assurance collective

  • Choix: La plupart des promoteurs d’assurance, qu’ils soient un employeur, un syndicat ou une association, offrent plusieurs options de couverture de groupe de marques reconnaissables telles que Aetna, Humana ou Blue Cross & Blue Shield. Les utilisateurs ont le luxe de choisir le forfait qui leur convient le mieux parmi plusieurs options. Cela crée également un marché concurrentiel pour les compagnies d'assurance et les incite à créer de meilleurs produits.
  • Abordabilité: Les plans de groupe ont par définition un large bassin d’utilisateurs qui répartissent les risques entre les groupes, ce qui réduit les coûts pour tous les participants du plan. Cela présente également l’avantage supplémentaire d’attirer plus d’utilisateurs; en fin de compte, moins d'Américains peuvent renoncer totalement à l'assurance. Cela signifie que vos impôts ne seront pas dépensés en soins médicaux pour les personnes non assurées.
  • Gestion des risques: Les grands groupes d'assurés dans un régime privé paient tous la même prime. Un employé dont le conjoint est malade chronique paie le même montant que ses collègues en meilleure santé pour un régime familial. Atténuer le risque de coûts par rapport à un groupe important permet aux assureurs d’imposer des primes moins élevées à tout le monde, ce qui signifie moins d’argent.
  • Paiement effectif: Les primes versées par une grande entité privée sont payées de manière plus fiable, de même que les demandes de remboursement pour services médicaux. Les personnes responsables du paiement des primes peuvent payer de manière erratique ou en retard, voire même sauter des paiements en remplacement d'autres dépenses. Les soins de santé des citoyens sous-assurés et non assurés sont payés en dollars de vos impôts.
  • Marché du travail amélioré: Les entreprises s'efforcent d'être des lieux de travail attrayants et proposer une assurance maladie complète est considéré comme un avantage majeur. De plus, promouvoir une attitude de bien-être et de maintien de la santé rend non seulement le lieu de travail plus agréable, mais réduit également les pertes de l'entreprise dues aux congés de maladie payés et à la perte de productivité.

Bien que les stratégies de groupe en surface semblent être les moins restrictives sur le plan financier, dans certains cas, elles peuvent ne pas être la meilleure option pour vous et votre famille. Il est important de se rappeler que si le coût initial est définitivement une préoccupation majeure, les polices d’assurance doivent être évaluées en tenant compte de plus que des coûts.

B. Limites de la couverture d'assurance collective

  • Options restreintes: Bien que nous ayons peut-être une poignée d’options d’assurance, ce n’est pas la même chose que sur le marché libre. De nombreuses entreprises mettent leurs régimes autofinancés à la portée de leurs employés, offrant parfois des primes ou d'autres incitations pour choisir le régime le mieux adapté à l'entreprise. Dans les petites entreprises, il peut ne pas y avoir de choix du tout. Choisir quelque chose d'aussi important que l'assurance maladie devrait nous donner la même autonomie que celle de l'assurance auto, par exemple, mais ce n'est pas le cas.
  • Réseaux d'assurance: Vous devez opérer dans le cadre de votre régime et consulter uniquement des médecins agréés par votre régime si vous souhaitez que vos dépenses soient couvertes. Si vous avez une condition médicale délicate, cela peut être problématique. Certains plans couvriront moins les services médicaux hors réseau, mais au final, cela signifie plus d'argent de votre poche. Si vous voyagez fréquemment et que vous vous trouvez malade et absent de la maison, vous pourriez devoir payer le prix fort pour vos soins de santé. L’assurance à payeur unique, bien que coûteuse, offre plus de flexibilité.
  • Implications de taxes: De nombreux utilisateurs d’assurance collective peuvent déduire les primes de leur salaire avant impôts. Les assurés à payeur unique n’ont pas d’autre choix que de payer des primes en dollars après impôt, et l’assurance maladie des travailleurs indépendants n’est que partiellement déductible.

C. Qu'est-ce que l'assurance publique?

L'une des caractéristiques de la loi sur la protection des patients et les soins abordables était l'expansion de l'assurance publique, et plus particulièrement de Medicaid. Depuis la mise en œuvre du PPACA, des millions de personnes supplémentaires se sont qualifiées pour Medicaid et ont commencé à recevoir des soins de santé abordables pour la première fois de leur vie.

Il existe au moins un autre type d'assurance publique actuellement disponible. Voici les données de base sur les deux principales formes d’assurance proposées par le gouvernement:

  • est un programme géré par l'État qui fournit une assurance maladie à ceux qui n'en ont pas les moyens, aux enfants de familles à faible revenu et parfois aux personnes handicapées. L'admissibilité est basée sur le revenu; Alors que chaque État a ses propres règles, les exigences de revenus sont généralement liées au seuil de pauvreté fédéral. Les adultes handicapés qui ne respectent pas les directives de la sécurité sociale pour l’assistance Medicare peuvent également être admissibles.
  • est également gérée par l'État et est admissible aux personnes âgées de plus de 65 ans, aux adultes handicapés bénéficiant de la sécurité sociale et aux citoyens atteints d'insuffisance rénale au stade terminal. Medicare utilise une combinaison de fonds publics et de paiements de primes pour un système d’assurance collective. Vous trouverez une description plus détaillée des régimes d’assurance-maladie dans ce guide.

Le type d’assurance maladie qui répond le mieux à vos besoins peut très bien dépendre de votre âge. Comme vous le constaterez plus tard, vos besoins en matière de couverture changeront considérablement entre le moment où vous êtes étudiant et le quand vous commencez une jeune famille.

Le choix de votre assurance maladie en toute connaissance de cause doit reposer sur une compréhension de vos besoins spécifiques.

III. Types d'assurance santé pour les jeunes adultes

A. Etudiants

Grâce à la loi sur les soins abordables, les étudiants peuvent désormais être couverts par la police d’assurance de leurs parents jusqu’à leur 26e anniversaire. L’ACA a également créé de nouveaux mandats pour ce que l’assurance campus couvrira. Conçus auparavant pour les jeunes adultes en bonne santé qui n'avaient probablement besoin que d'une couverture en cas de catastrophe, les régimes d'assurance sur campus fonctionnent désormais comme des régimes à service complet avec une couverture complète. Les avantages du régime peuvent être considérables, comprenant souvent une couverture de maternité, un traitement de la toxicomanie, une vision et des soins dentaires.

Généralement, les universités collaborent avec un fournisseur d’assurance tiers et facturent les primes aux comptes des étudiants. Bien que de nombreuses écoles aient élargi la couverture prescrite par l’ACA, l’assurance de campus demeure généralement meilleur marché que l’achat d’une police individuelle. Les primes pour une année scolaire vont de quelques centaines de dollars à quelques milliers de dollars.

Certains étudiants ne peuvent pas rester sur le régime d’assurance de leurs parents, comme dans mon expérience personnelle. Ma fille aînée fréquente une université extérieure à l’État et notre politique familiale ne s’étend pas à tous les États, et notamment à celui où elle va à l’école. Nous avons acheté une assurance santé sur le campus pour elle. elle souffrait déjà d'une maladie, nous étions donc soulagés de pouvoir obtenir une couverture complète.

La plupart des étudiants doivent utiliser le centre de santé du campus comme source principale de traitement; Si nécessaire, les universités dirigeront les étudiants vers des spécialistes. Les restrictions de conditions préexistantes ne sont pas rares et certaines écoles n'assurent pas les étudiants durant l'été ni ne paient les demandes d'indemnisation présentées à distance de l'université. La couverture peut imiter soit une HMO où les réclamations dans le réseau sont couvertes à 100%, soit une OPP avec une répartition des coûts standard de 80/20.

B. Jeunes adultes célibataires

Les nouveaux diplômés font face au visage. N’étant plus couverts par l’assurance campus ou le régime familial, certains jeunes adultes pensent que, puisqu'ils sont jeunes et en bonne santé, l’assurance n’est pas une dépense utile. Mais nous ne pouvons pas prédire une maladie ou une blessure, peu importe le nombre de bonnes habitudes de santé que nous pratiquons. Les coûts d'une hospitalisation soudaine ou la nécessité de tests urgents ont entraîné; il est beaucoup plus sage de dépenser votre argent en primes maintenant plutôt que d’être endetté pour des années à venir.

Les jeunes qui envisagent de renoncer à leur couverture pour économiser sur leurs dépenses mensuelles devraient tenir compte de l’inflation récente et rapide des coûts des soins médicaux d’urgence. Ce graphique montre que les coûts des fournitures et des traitements médicaux augmentent beaucoup plus rapidement que les autres dépenses de consommation aux États-Unis, même les dépenses inflationnistes telles que l’assurance automobile. (Notez que les coûts des soins hospitaliers ont augmenté trois fois plus vite que les produits de consommation courante depuis 2003.) Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Si vous avez déjà été couvert par un régime d’assurance familial, vous pouvez opter pour le maintien de la couverture (COBRA) pour prolonger la couverture du contrat jusqu’à 36 mois. COBRA est cher; vous payez 100% de la prime que vos parents n’ont peut-être payée qu’à un faible pourcentage. Mais si vous êtes toujours à la recherche d’un emploi avec des prestations de soins de santé, COBRA peut être une bonne option à court terme pour vous. COBRA aux polices d’assurance de campus.

Si vous avez un emploi, vous avez le choix entre souscrire un régime individuel ou de souscrire au régime de santé de votre employeur. Les employeurs paient souvent une partie (parfois la majeure partie) de la prime, ce qui offre un avantage financier par rapport à l’achat de votre propre régime. Le marché du travail actuel est instable, cependant, et certains pensent que le risque de perdre un emploi et les assurances qui s’y rapportent l’emportent sur le prix. Si vous avez confiance en votre santé, vous courez peut-être ce risque.

Si vous avez des problèmes de santé persistants, vous aurez peut-être une plus grande tranquillité d’esprit en sachant que vos soins médicaux ne seront pas perturbés si vous perdez votre emploi.

Décomposons certains coûts de base. À l’aide de, nous pouvons estimer le coût de l’assurance maladie comme suit:

Coût moyen de la couverture de groupe parrainée par l'employeur pour un adulte célibataire: 536,25 $
Pourcentage moyen de primes payées par les employés: 18%

De plus, les cotisations annuelles moyennes en primes pour 2016 sont de 1 129 $ pour une couverture individuelle et de 5 277 $ pour une couverture familiale. Comme le note l’étude Kaiser, la contribution moyenne en dollars des travailleurs couverts à la couverture familiale «a augmenté de 78% depuis 2006 et de 28% depuis 2011».

Ainsi, même si les employeurs qui bénéficient d’une couverture de groupe couvrent encore le gros de leurs primes, ils paient encore beaucoup plus pour cette couverture qu’il ya quelques années.

IV Les jeunes familles et leurs besoins en matière d'assurance maladie

Lorsque vous vous mariez et que vous envisagez de fonder une famille, la situation dans son ensemble change en ce qui concerne les besoins en assurance. C’est le moment d’enquêter sur toutes les options dont vous disposez afin de faire le meilleur choix pour votre famille grandissante. Vous pouvez être salarié et avoir deux régimes d’employeur différents à choisir, ou vous pouvez juger plus sage de préempter des régimes parrainés par l’employeur et d’acheter le vôtre.

A. Comment choisir

Les coûts sont la principale considération lorsque la plupart des gens choisissent un régime d'assurance. Dans une récente étude réalisée par Kaiser Health Tracking, en évitant les soins préventifs et en retardant la visite d’un médecin au début de l’apparition des symptômes de la maladie. C'est imprudent. beaucoup mieux de choisir une politique à la fois abordable et compréhensible.

Trois départements gouvernementaux américains – Santé et Services à la personne, Travail et Trésor – se sont associés pour créer un document appelé SBC. Ce document est conçu pour vous aider à comparer les polices en utilisant un langage normalisé pour définir précisément la couverture qui vous est proposée. Vous avez le droit de demander un SBC lors de l’évaluation des plans; un glossaire de termes devrait également être à votre disposition.

La moitié des Américains ont essayé de réduire leurs coûts de soins de santé en omettant les soins préventifs et en retardant la visite d’un médecin quand ils ont commencé à présenter des symptômes de maladie. C'est imprudent

Vous pouvez en rencontrer plusieurs dans votre recherche.

  • Les plans d'organisation de fournisseur préféré, ou OPP, couvrent les participants d'un réseau d'hôpitaux et de médecins spécifique. Les OPP couvriront les coûts hors réseau à un taux réduit. En règle générale, les OPP se partagent le coût une fois la franchise atteinte. Les plans 80/20, qui prélèvent 20% des coûts sur votre poche en plus de la prime, sont courants.
  • EPO: les plans d’organisation de fournisseur exclusif ressemblent beaucoup aux OPP, à l’exception qu’aucun frais hors réseau ne sera couvert par le plan. Dans certains cas, le plan peut couvrir les coûts hors réseau pour les visites aux salles d'urgence.
  • Les organisations de maintien de la santé (HMO) sont construites autour d'un arrangement strict avec les fournisseurs participants dans un réseau. Si vous restez dans ce réseau, généralement en fonction de votre lieu de résidence, la couverture est souvent de 100%. Comme les fournisseurs d’une HMO sont sous contrat, les primes sont généralement moins élevées.
  • Les plans de point de service combinent des OPP et des HMO et permettent une couverture réduite des services médicaux hors réseau. Trois niveaux de services sont disponibles: utilisez un fournisseur HMO sous contrat et ne payez pas de quote-part; utiliser un fournisseur PPO dans le réseau et payer une quote-part; ou consultez un fournisseur situé en dehors du réseau et, une fois la franchise atteinte atteinte, divisez le coût en pourcentage.
  • HDHP: Les régimes de soins de santé à franchise élevée sont structurés de manière à vous permettre de réaliser des économies d'impôt. Les plans eux-mêmes peuvent être associés à une HMO ou à un OPP et sont liés à des comptes de dépenses flexibles (FSA). Une RTA vous donne plus de flexibilité pour dépenser vos dollars en soins de santé, vous permettant ainsi de mettre de côté des fonds avant impôts pour les utiliser dans vos dépenses médicales futures. En règle générale, les PDH ont une franchise plus élevée que les autres régimes et les soins préventifs ne comptent pas pour la franchise. Étant donné que les RTA font actuellement l'objet d'un examen approfondi par l'IRS, l'avenir des HDHP sur le marché des soins de santé reste incertain.

Les primes sont généralement la première chose à considérer, car il s’agit souvent d’une retenue sur le salaire. Cependant, il y a beaucoup plus à coûter qu'une prime. Les questions à poser lors de l’évaluation de vos frais éventuels peuvent être:

  • Est-ce que je veux un filet de sécurité en cas d’événement catastrophique ou une couverture complète?
  • Ma famille est-elle généralement en bonne santé et a-t-elle peu besoin de services médicaux ou un membre de la famille a-t-il une maladie chronique nécessitant une surveillance?
  • Est-ce que moi-même ou des membres de la famille avons des emplois ou des passe-temps risqués?
  • Combien de la prime mon employeur paiera-t-il?
  • Quelles sont les franchises pour chaque type de service?
  • Quelle est la coassurance offerte une fois que ma franchise est atteinte?
  • Est-ce que je veux une couverture sur ordonnance?
  • Ai-je besoin de médicaments d'origine ou puis-je me débrouiller avec des génériques?
  • Quels sont les co-payeurs spécifiques pour chaque type de service?
  • Existe-t-il une limite annuelle ou à vie à ce que l'assureur paiera?
  • Quelles dispositions de la police augmentent ou diminuent mes franchises?
  • Existe-t-il une dépense maximale pour laquelle mon plan commence à tout couvrir?
  • Dans quelle mesure mon réseau de fournisseurs est-il restreint?

Le choix d’un régime d’assurance peut être ahurissant et il est souvent difficile de distinguer les particularités d’un régime. Même si vous avez la chance de choisir parmi plusieurs régimes parrainés par les employeurs, il est probablement intéressant de comparer les prix par rapport aux régimes à payeur unique sur le marché libre.

B. Jeunes familles

Les couples qui ont tous deux un emploi peuvent être amenés à décider quel régime parrainé par l’employeur choisir. Quelle que soit la source de votre assurance maladie, il convient de prendre en compte certains détails relatifs à cette étape de la vie. Si vous envisagez d’avoir des enfants, la liste des besoins augmente.

Voici quelques questions que vous pourriez vous poser lors du choix d’un régime d’assurance pour une jeune famille:

Continuerons-nous tous deux à travailler indéfiniment?

Si l'un de vous décide de rester à la maison lorsque les enfants arrivent, envisagez tous les changements d'un titulaire de police unique à un contrat familial. Évaluez les coûts potentiels et étudiez la couverture des enfants avant leur arrivée. Si vous êtes tous deux couverts par une police parrainée par un employeur, est-il toujours judicieux de recourir à cette politique lorsque vous avez des enfants?

Un compte de dépenses flexible est-il une option?

vous permettre de déduire des fonds de votre salaire avant les déductions fiscales; ces fonds sont destinés aux frais médicaux et peuvent couvrir de nombreux frais en vente libre et co-paiement. L'utilisation de dollars avant impôts pour faire face à ces dépenses peut entraîner des économies considérables, en particulier lorsque les plus petits sont si enclins à renifler.

Un compte d'épargne santé (HSA) est-il une option?

Si votre régime d’assurance maladie comporte une franchise élevée, vous pourrez peut-être prétendre à un compte d’épargne santé avantageux sur le plan fiscal. Avec un HSA, les familles peuvent réserver jusqu'à 6 750 dollars en dollars avant impôts pour les soins de santé, à condition que leur franchise annuelle soit supérieure à 2 600 dollars. En revanche, les particuliers peuvent déposer jusqu'à 3 400 USD dans une HSA en 2017, à condition que leur franchise d'assurance maladie soit d'au moins 1 300 USD.

Comment la grossesse et l'accouchement sont-ils couverts?

Examinez votre police pour plus de détails sur les vitamines prénatales, les tests et dépistages prénataux, les procédures d'urgence et les options d'accouchement. Si vous envisagez une autre naissance, comme une naissance à domicile ou l'utilisation d'une sage-femme, assurez-vous que ces options sont couvertes ou mettez de côté des fonds pour les dépenses à la charge.

Ai-je le choix chez le pédiatre de mon enfant?

Le choix du médecin de votre enfant est une décision importante. Assurez-vous de disposer de suffisamment d'options pour rechercher convenablement les candidats potentiels et demandez des informations générales sur les études de médecine, la résidence et d'autres formations en pédiatrie. De nombreux nouveaux parents aiment interroger les pédiatres avant l’arrivée du bébé; demandez si votre plan couvrira ces visites si des frais vous sont facturés.

Quand dois-je enregistrer mon nouveau-né ou mon enfant nouvellement adopté?

Toutes les compagnies d’assurance ont une fenêtre dans laquelle vous pouvez ajouter une personne à charge en dehors de la période d’inscription ouverte normale. Bien qu’il se situe généralement autour de 30 jours, ne faites pas cette hypothèse sans vérifier au préalable votre plan. Si vous manquez la fenêtre d'inscription, vous devrez peut-être attendre la prochaine période d'inscription ouverte pour que votre enfant bénéficie d'une assurance maladie.

Utiliser des dollars avant impôts pour faire face (frais en vente libre et co-payeur) peut permettre de réaliser des économies considérables, en particulier lorsque les plus petits sont si enclins à renifler

Fonder une famille est une expérience qui utilisera chaque once de votre force, de votre courage et de votre capacité à fonctionner sans dormir. L’assurance maladie n’est pas un problème pour vous au cours de cette période, alors faites votre choix judicieusement.

V. Préoccupations liées à l’assurance maladie à l’approche de la retraite

Quel que soit votre statut d'assurance en tant qu'adulte actif ou retraité, vous êtes admissible à la couverture de Medicare à votre 65e anniversaire. Medicare est un système complexe conçu pour fournir une assurance publique aux travailleurs à l’âge de la retraite. Il est actuellement garanti à tous les Américains.

Pour de nombreuses personnes âgées, l'adhésion à Medicare est une transition en douceur des régimes de soins de santé parrainés par l'employeur ou des régimes plus coûteux à payeur unique. Malheureusement, les États-Unis sombrent dans l’endettement et le programme Medicare l’est. Bien que les détails restent à préciser, la loi sur les soins abordables aborde ces problèmes de financement.

De nos jours, l’assurance-maladie est l’une des dépenses de santé les plus élevées du pays. Vous trouverez ci-dessus une ventilation de la dépense de chaque dollar américain consacré aux soins de santé en 2011. Notez que Medicare est la deuxième dépense la plus importante, coûtant 21 cents par dollar dépensé. Un des principaux objectifs d’Obamacare est de reconfigurer le budget afin de conserver les programmes à coût élevé et de grande valeur comme ceux-ci. Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Fonctionnant comme un plan de groupe soutenu par le gouvernement, Medicare consiste en partie en une contribution financière que vous versez toute votre vie active. Des primes à bas prix et des prix fortement réduits sur ordonnance en font une option abordable et attrayante pour de nombreuses personnes, y compris les citoyens handicapés bénéficiant de la sécurité sociale et les patients en phase terminale d'insuffisance rénale. , tous avec des assureurs reconnus au niveau national qui s'associent avec le gouvernement pour fournir des soins médicaux à cette population de patients.

A. Les bases ultra de l'assurance-maladie

La partie A de Medicare couvre essentiellement tous les frais facturables liés à un service reçu dans un établissement médical, tels que les hospitalisations, les soins en maison de retraite, les services de santé à domicile, les soins infirmiers spécialisés et les soins palliatifs. Il n'y a pas de prime pour la couverture de la partie A. Si votre médecin a accepté la mission de Medicare, vous serez responsable de la réduction du co-payeur et de la franchise, conformément aux directives de Medicare.

Medicare Part B couvre toutes les dépenses médicalement nécessaires à la gestion de votre santé, y compris les services de prévention. Cela couvre les visites chez le médecin, le service d’ambulance, les dépenses de santé mentale, le matériel médical et le coût d’un deuxième avis avant la chirurgie. La partie B nécessite une prime, et la plupart des personnes qui ont payé des taxes dans le système paient un peu plus de 100 $ par mois.

Les régimes strictement liés aux prescriptions fonctionnent indépendamment des parties A et B. La couverture des médicaments est souscrite auprès d'un assureur privé ou d'une société privée agréée par Medicare. Chaque assureur tient un formulaire, une liste de médicaments couverts, qui classe généralement les médicaments en plusieurs niveaux. Vos frais personnels comprennent une prime mensuelle, une franchise annuelle, une participation au coût par ordonnance et des frais supplémentaires si vous dépassez le plafond des dépenses annuelles du plan. Vous ne pouvez pas acheter de couverture d'assurance-médicaments auprès de Medicare si vous ne possédez pas les parties A et B.

Etant donné que les parties A, B et D peuvent toujours vous laisser avec des frais importants qui pourraient peser lourd sur un revenu fixe, Medicare a permis l’achat de régimes d’assurance complémentaire. Ces plans sont achetés indépendamment d’un assureur agréé et nécessitent une prime supplémentaire, mais peuvent contribuer dans une large mesure à faire face aux dépenses que Medicare ne couvre pas. Les plans Medigap ne couvrent pas les prescriptions et ne peuvent couvrir qu'un seul individu.

Cette information effleure à peine la surface des complexités du système Medicare. Dans des articles ultérieurs, je discuterai de trucs et astuces pour naviguer dans le système et approfondirai la recherche et le choix des plans adaptés à chaque étape de votre parcours.

VI. Le visage changeant de l'assurance maladie en Amérique

Il est plus important que jamais de comprendre les tenants et les aboutissants de l’assurance maladie, quelle que soit la durée de validité de la Loi sur la protection des patients et les soins abordables (PPACA). La portée de l’impact de la législation est quelque peu obscure, mais ses dispositions ont touché tous les Américains à toutes les étapes de la vie, touchant les étudiants, entre autres. Voici une poignée des plus grands changements que nous ayons connus jusqu'à présent:

  • Pour les étudiants et leurs parents, l'un des premiers changements a été une aubaine. Previously, students were limited to either campus insurance () or single-payer plans (). Campus insurance, while low-cost, was not intended to serve as a comprehensive health plan. Single-payer plans that provide better coverage have always been pricey, and simply gambled on their youth and went without health insurance. This risk is no longer necessary.
  • Young adults beginning their career have also already benefited from Obamacare. New graduates can take advantage of ACA legislation that allows them to remain on a family plan until age 26; a survey by the Centers for Disease Control (CDC) attributed the subsequent 6% drop in uninsureds in that age group . The act’s , effective Jan. 2014, also made transitioning out of campus or family insurance plans easy for young adults with chronic illness.
  • Young families have already experienced some positive changes and can expect more in the near future. As of Jan. 2014, health plans are ; if your child is sick, you can rest assured that your health plan can never suspend coverage. Employer-based group plans are also required to cover birth control, which may assist to your family planning efforts.
  • American seniors (and other citizens who are eligible) perhaps stand to benefit most from the ACA’s changes to Medicare. The much-reviled that can cost thousands of your out-of-pocket dollars will be phased out. Preventive services that once fell under co-pay and deductible restrictions will also be offered free of charge, making it possible for you to proactively maintain your health at less cost.

When it comes to the future of health care, we’ll all have to stay tuned. With a new president making his way into the oval office, the future of the PPACA is surely in jeopardy. What comes next is anyone’s guess.

En relation:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*