Créer son entreprise : les étapes clés, des démarches administratives à l’équipement de son bureau

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, créer une entreprise en France n’est vraiment pas compliqué. Les étapes à suivre sont à la portée de tous. En revanche, faire de son entreprise un succès est une autre paire de manches. D’ailleurs, chaque société aura des besoins spécifiques qu’il faudra connaître pour la développer. En attendant, voici les étapes clés pour créer son entreprise.

Choisir judicieusement son modèle d’entreprise

Il existe différents types d’entreprises. La plus simple, c’est la microentreprise. Son régime est idéal pour lancer une activité. L’entreprise peut être créée gratuitement en quelques minutes sur Internet. Puis, vous ne payez presque aucune taxe. Vous payez simplement vos prestations sociales sur l’argent que vous gagnez, puis la cotisation foncière des entreprises (CFE).

Les autres modèles sont nombreux (SARL, SAS, etc.), mais implique tous de payer des charges, même quand vous ne gagnez pas d’argent. En revanche, une microentreprise permet seulement de facturer, mais pas d’avoir des employés. Heureusement, elle peut facilement être convertie en SAS ou SARL dès que votre activité grandit.

Comment équiper son entreprise correctement ?

La question de l’équipement, comme celle du modèle d’entreprise, dépend évidemment de votre activité et de vos besoins. Cependant, il est important de s’équiper correctement dès les premiers temps pour démarrer sur un bon pied. Cela vous permet également d’offrir un service ou un produit de qualité dès les premiers jours d’existence de votre entreprise.

Il faut également investir dans certaines fournitures de bureau personnalisées. Un tampon pour apposer facilement l’identité de votre entreprise sur des devis ou des factures est obligatoire. De même, certaines activités exigent l’utilisation de tampons horodatés. Vous devez donc vous en acheter très rapidement pour ne pas ralentir votre développement.

Étudier le marché

Bien souvent, cette étape est placée avant même la création de l’entreprise. Dans le cas où cette création vous coûterait de l’argent, c’est judicieux. Cependant, si vous créez une microentreprise, vous n’avez rien à perdre. Vous avez donc tout intérêt à vous lancer avec votre idée en tête avant de vous poser des questions sur sa faisabilité.

Effectivement, la plupart des idées d’entreprises ne sont pas très compliquées ou extrêmement originales. Elles s’intègrent dans des marchés qui existent déjà et si ce n’est pas le cas, alors il faut s’inquiéter. Généralement, c’est une fois au cœur du marché et de l’action que l’entreprise va progressivement se réinventer et se positionner de manière originale.

En revanche, vous ne devez pas attendre la fin de la première année d’existence pour le faire. Dès que votre entreprise est créée et que vous avez vos fournitures personnalisées nécessaires, vous devez lancer une étude de marché. Vous connaissez déjà vos ambitions, alors vous devez désormais connaître la forme exacte qu’elles doivent prendre pour s’intégrer au marché.

Créer un business plan

Une fois que vous avez étudié le marché, vous devez regarder froidement vos résultats pour en déduire une marche à suivre. C’est ce que l’on appelle faire un business plan. L’objectif est de prévoir le développement de votre entreprise pendant les années à venir afin de mieux en connaître les points forts et les fragilités.

Voilà pourquoi il est important d’être objectif. Un business plan ne doit pas être une vision idyllique de votre parcours d’entrepreneur. Il doit jalonner votre route pour que vous puissiez immédiatement réagir si votre développement ralentit ou prend la mauvaise direction. Généralement, on conseille de commencer en se fixant un objectif plusieurs années plus tard. Ensuite, remontez le temps en fixant bien chaque étape vous permettant d’atteindre votre objectif final.

Faire appel à des investisseurs

Si la création de votre entreprise nécessite un investissement financier trop important, vous pouvez faire appel à des investisseurs. Pour les convaincre, il vous faudra leur présenter un business plan extrêmement bien travaillé. Attention, votre business plan ne doit pas présenter votre entreprise comme idéale et infaillible. Au contraire, les investisseurs veulent constater que vous connaissez vos faiblesses et que vous avez pensé à une manière de les compenser ou de les combler.

Par ailleurs, il ne faut jamais faire appel à des investisseurs pour financer son entreprise à proprement parler. Si votre activité ne gagne pas d’argent, il y a très peu de chance que vous arriviez à convaincre quelqu’un de vous financer pour continuer à la développer. En revanche, il arrive qu’une entreprise ait besoin de temps et de moyens pour arriver à l’équilibre. L’argent des investisseurs sert donc à continuer le développement, à acheter du matériel, etc.

Pour finir, il est important de garder en tête que les investisseurs ne sont pas une fin en soi. De plus en plus d’entrepreneurs développent une idée, la portent pendant quelques mois et deviennent ensuite rapidement obsédés par l’idée de trouver des investisseurs. Ils pensent que cela donnera de la valeur à l’entreprise. Si votre société est à l’équilibre et qu’elle peut se développer à un bon rythme sans intervention extérieure, vous avez peut-être tout intérêt à vous passer des investisseurs.