Février 2006

Spiruline du Garlaban

Article paru dans La Dynamo n°39

Vincent Rioux, cultivateur de Spiruline et lauréat du forum du Piles de Marseille 2005

Si vous ricanez en lisant ceci, c’est certainement que vous ne connaissez pas la spiruline. Car la spiruline est une micro-algue d’eau douce dont les vertues pourraient faire ravaler leur sourire aux moqueurs. Cette algue microscopique bleu-vert connue depuis des lustres en Afrique et Amérique du Sud, a été mise au goût du jour dans les années 70 et abandonnée rapidement, puis redécouverte. Elle a la forme d’une minuscule spirale, d’où son nom, et se développe dans les lacs. Elle contient près de 70% de protéines, soit deux fois plus que le soja ou la levure de bière, et trois fois plus que le poisson ou la viande maigre.

La spiruline est riche en bêta-carotène, en fer, en thiamine, en riboflavine, en magnésium et en protéines. C’est un aliment végétal très riche en protides. Le taux d’assimilation de ses protéines est 60% plus facile que celles de la viande et ne comprend ni graisse ni cholestérol.

Ce véritable concentré de protéines est destiné à être utilisé comme complément alimentaire dans de nombreuses préparations, qu’on retrouve abondamment dans les magasins d’alimentation biologique.

Mais c’est au Mali, début 2005, que Vincent Rioux a vu pour la première fois des bassins d’aquaculture de spiruline. Car la spiruline se destine naturellement à équilibrer l’alimentation des populations mal nourries. Tout fraîchement formé à l’agronomie et à l’administration des entreprises, Vincent se pique de curiosité pour cette algue et rentre en France avec l’idée farfelue de faire de la culture de spiruline. En mai il aidera un ami à mettre en place sa ferme à spiruline dans la région de Nyons (Drôme Provençale). Puis il s’attaquera à son projet : une ferme à spiruline à Aubagne.

« En mars 2005, je suis arrivé au Piles de Marseille avec un projet que j’essayais de m’approprier. L’apeas m’a aidé à dégrossir mon idée, et à canaliser mon action car je partais dans tous les sens ! ». Estelle, l’éveilleuse d’initiatives du Piles a vu arriver Vincent avec 2 pages de projet et a entamé un travail de fond pour extraire ses motivations et ses valeurs et les replacer dans un parcours possible : « réussir à se raconter soi-même pour comprendre pourquoi on en arrive à entreprendre de cette façon. Vincent était un peu avancé sur le plan technique de son projet, il portait en lui des valeurs mais ça ne faisait partie de son projet. J’ai l’ai aidé à replacer ses valeurs dans son projet professionnel pour mettre en adéquation pratiques et valeurs. »

Vincent bénéficie d’un terrain de 1500m2 à Aubagne, prêté par un agriculteur à la retraite, le père d’un copain de lycée, dont les enfants ne reprennent pas l’exploitation. Devant le nombre croissant de terrains agricoles en friche, celui-ci lui a offert deux années de loyer pour l’encourager dans son projet. Des bassins d’aquaculture de 200m2 seront construits début 2006 sous serres ainsi qu’un petit laboratoire pour effectuer la transformation et le conditionnement du produit. La production commencera véritablement en juin 2006, Vincent envisage de produire 140 kg pour cette première année. Pour ce qui concerne les aides, Vincent a participé au Défi Jeunes qui lui a octroyé 6000€. Il a également obtenu 3000€ d’aide de la région Paca, en tant que jeune agriculteur en installation.

Il n’existe que quinze producteurs en France, la plus ancienne ferme à spiruline située dans la région de Lodève n’a que 7 ans. Vincent a aussi visité une ferme à spiruline vers Toulon dont le producteur a commencé à produire en 2005. Ce dernier lui a proposé de l’aider dans la mise en place de son installation. « L’entente cordiale qui peut exister entre les producteurs de spiruline du sud de la France est très importante pour moi ». En mars 2006 il participera au colloque panafricain sur la spiruline à Agadez au Niger, pour améliorer sa connaissance et rencontrer d’autres producteurs. Et aussi mesurer le chemin parcouru et confirmer que son idée de départ n’était pas si farfelue.

Mis à jour : mardi 10 novembre 2009
La dynamo

· Lire les anciens numéros