Un zinc équitable et citoyen à Aix

Le 3C (Café Culturel Citoyen) a ouvert ses portes samedi 8 juin au 23 boulevard Carnot à Aix-en-Provence après plus d’un an de préparatifs pour doter Aix d’un lieu alternatif et citoyen.

Loin d’être un café de plus dans une ville qui en compte déjà beaucoup, le 3C est un lieu autogéré proposant des boissons bio, locales et équitables, un espace de débats et de propositions culturelles, un lieu de convergence de la vie associative et citoyenne...

Du projet au 3C

À l’origine du projet, Georges, fraîchement diplômé de l’université d’économie, décide d’écrire un mail à tous ses contacts pour organiser une réunion en plein air et discuter collectivement de l’ouverture d’un lieu alternatif à Aix. Une douzaine de personnes répond présent et crée dans la foulée une association, l’Association Pour Un Café Associatif Aixois (APUCAA) à la gouvernance collégiale en décembre 2011. L’esprit de l’autogestion est déjà là, reste à lancer la dynamique qui permettra à ce lieu de voir le jour.
Pendant toute l’année 2012, le collectif formalise le projet. L’équipe sillonne les routes de France pour aller à la rencontre d’une dizaine de cafés associatifs dans l’hexagone, elle s’inscrit au cycle d’accompagnement du PILES de Marseille et enchaîne avec le starter d’Intermade. 2012 est aussi un temps pour nouer des liens avec les associations et récolter de nombreuses lettres de soutien au projet qui formalisent l’attente partagée par beaucoup d’acteurs associatifs sur Aix.

Financer le projet

Viennent ensuite les questions financières qui font souvent défaut à ce type de projet. Le collectif opte pour la diversité des sources, bien conscient que les subventions ne pleuvront pas dans le contexte politique aixois. Il commence donc par proposer à leur réseau une souscription sous la forme d’apports en droit de reprise et récolte 43 500 € auprès d’une vingtaine de personnes. Une idée leur est suggérée par un ami : l’avance sur consommation. Un appel est lancé qui leur permet d’ajouter 1600 € à la caisse et puis, projet collectif et réseaux sociaux obligent à l’heure du web 2.0, ils optent pour Octopousse, site de crowdfounding se disant engagé, solidaire et artistique. L’appel à contribution tourne dans leur réseau, s’élargit grâce aux associations qui relaient l’information et en quelques semaines, APUCAA récoltent 6000 € de dons. La NEF leur prête 10 000 €, ESIA fait de même à taux 0 et garantit leur prêt. En quelques mois, l’association peut enfin se mettre à la recherche d’un lieu avec plus de 70 000 € en poche. Grâce à l’expérience partagée d’autres cafés associatifs, l’Équitable Café de Marseille en tête, les membres du collectif savent que la tâche la plus rude et la plus coûteuse les attend. À Aix, l’immobilier se négocie à prix d’or et les droits associés aux locaux commerciaux sont souvent exorbitants. Il s’agissait donc d’être solidement armés au préalable.

Dans un premier temps, l’équipe se met en recherche de lieux désaffectés mais abandonne vite l’idée et après plusieurs visites et d’âpres négociations, c’est au 23 boulevard Carnot que le seul lieu alternatif ouvert aux citoyens et aux associations d’Aix a levé le rideau samedi 8 juin 2013, à peine un an et demi après la première réunion en plein air de quelques utopistes.

Appel aux dons. Le café a besoin de :

  • Casserole et poêle compatible Induction
  • Torchons, serviettes pour les mains
  • Miroirs divers, cadres style décalé, baroque, vintage ... et de manière générale déco colorée, vintage !
  • Tableau de craie diverses, mêmes les petites d’écoliers
  • Tables de bar/resto
  • Ciseaux de cuisine + de bureau
  • Carafes

Une réussite collective

Dès le départ, l’APUCAA a joué la carte collective en impliquant un noyau de citoyens motivés par d’autres manières de faire, de penser, de s’organiser. Au cœur même du projet, l’autogestion avec une organisation collégiale et non pyramidale, la promotion d’une consommation responsable avec une carte de boissons bio, artisanales, locales et/ou équitables, la pratique du prix libre ou de la gratuité pour les adhésions et les événements programmés.

Dimension collective également dans la gestion du lieu qui s’appuiera sur l’engagement de nombreux bénévoles. Sans eux, impossible de faire tourner un café associatif. Pour le collectif aixois, la dynamique bénévole s’est mise en branle avant même l’ouverture du lieu. La vaisselle et le mobilier ont été donnés (voir l’appel en fin d’article), le bar sur mesure gracieusement réalisé par un artiste-ferronier séduit par le projet, la charte graphique offerte par une designeuse et les travaux d’aménagement réalisés par des équipes volontaires ne craignant pas la poussière. À ce jour, une trentaine de bénévoles est impliquée et deux postes à mi-temps ont été créés pour assurer la communication-programmation et la gestion économique et des fournisseurs. « Un lieu fait par les gens » comme l’affirme Georges, initiateur du projet aux nombreuses ressources.

Quelques-unes des associations qui soutiennent le café : ATTAC Aix, Artisans du Monde, le collectif Pays d’Aix en Transition, Un bébé au naturel, Alliance Provence, le Café Repaire d’Aix, Mozaïc, Aix Balèti, La Grande Famille, Huile de coude et matière grise, VDPQ, Gayt’up...

La dimension collective, c’est aussi l’implication du groupe dans le réseau régional des cafés associatifs citoyens qu’impulse l’Équitable Café et dans le réseau national qui s’est réuni en mars dernier à l’APEAS, toujours à l’invitation de l’Équitable. Partage de savoir-faire, mutualisation, formations, ces réseaux apportent un soutien précieux au projet et sont au cœur des principes de l’économie solidaire.

Enfin, le 3C sera un point de convergence de la vie citoyenne et associative aixoise en mettant une salle à disposition et en offrant un espace de débat. Il construira une bonne partie de sa programmation à partir des propositions que les associations formuleront sur un modèle proche de celui de l’Équitable Café à Marseille, toujours lui...

Si l’histoire du 3C d’Aix reste à écrire, celle de sa genèse est exemplaire. Et si jamais vous avez des doutes, allez à la rencontre de l’équipe du mardi au samedi au 23 boulevard Carnot. On vous aura prévenu !

Contact :
Le 3C
23 boulevard Carnot - 13100 Aix-en-Provence
cafeassociatifaixois@gmail.com
www.cafeculturelcitoyen.org

Mis à jour : mercredi 3 juillet 2013
La dynamo

· Lire les anciens numéros