Rendez-Vous de l’éducation populaire


  • Du 15 mars 2012 00:00 au 23 mars 2012 23:30 - Martigues (13)

PRE – PROGRAMME, réservez vos dates !

Jeudi 15 mars

  • 18h30 Conférence « Révolution française : 1789, la découverte de la politique » par Michel Vovelle, professeur émérite de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, spécialiste de la Révolution française et des Lumières, et de l’histoire des mentalités

Expression d’une volonté collective de changer le cours de l’histoire, la Révolution de 1789 est l’évènement fondateur de la modernité de la France contemporaine, dotant l’Etat de nouvelles structures institutionnelles et mentales.

De la démocratie à la dictature, la Révolution se présente comme un laboratoire où s’expérimentent les mots, les formes, les valeurs et les symboles de la vie politique moderne. Le sujet devenant citoyen, une nation s’éveille à la politique, à la république, au suffrage universel, à la démocratie représentative, aux droits de l’homme… à la liberté, à l’égalité, à la fraternité… Mais comment s’est faite cette éducation politique ?

L’héritage de la Révolution est immense, plonger dans cette histoire c’est se (re)donner une culture politique, c’est réveiller notre conscience d’Homme et de citoyen.

Qu’en est-il aujourd’hui ? La Révolution est-elle terminée, ou encore capable de formuler de nouvelles exigences pour l’avenir ?

Michel Vovelle, historien audacieux et engagé, ne craint pas de prendre parti et d’user de sa liberté de ton pour transmettre une mémoire vivante de « notre » Révolution, et susciter des perspectives d’émancipation humaine.

Historien des mentalités à l’âge moderne, Michel Vovelle a été professeur d’histoire de la Révolution française à l’université d’Aix-Marseille, puis à la prestigieuse chaire de la Sorbonne à Paris. Directeur pendant dix ans de l’Institut de la Révolution française, il a joué un rôle central dans les célébrations du Bicentenaire en 1989. Il a publié plusieurs livres, dont 1789, l’héritage et la mémoire (Privat, 2007), La Révolution française expliquée à ma petite-fille (Seuil, 2006), Les Sans-culottes marseillais (PUP, 2009), La mort et l’occident de 1 300 à nos jours (La Découverte, 1993).

La librairie L’Alinéa accompagne cet évènement, et tiendra, sur place, une table de livres.

Entrée libre

Samedi 17 mars

  • 14h30/18h Atelier « provoquer du pouvoir d’agir » avec Anthony Brault et Samuel Lanoé de la scop d’éducation populaire Le Pavé

Qu’est ce qui provoque du pouvoir d’agir ? Que peut-on faire localement qui ait un impact sur nos vies et sur la société dans son ensemble ? Quels sont les liens entre conscientisation et action collective ? Faut-il vraiment qu’on soit plus informé sur les ravages du capitalisme, la misère sociale, la casse du service public, la relance des OGM et du nucléaire pour pouvoir aller vers de l’action ? Et si on en savait déjà beaucoup trop ? Qu’est ce qui nous freine alors ? Est-ce l’impuissance ? L’isolement ? La peur ? Le sentiment d’inutilité ? Qu’est ce qui nous a donné du pouvoir d’agir dans nos histoires individuelles et collectives ?

Entrée libre, inscription souhaitée

  • 20h Conférence gesticulée « Le plein d’énergie » avec Anthony Brault de la scop d’éducation populaire Le Pavé

Une crise énergétique nous pend au nez. Une crise qui pourrait mener à la fin de notre civilisation industrielle. Les "militants" connaissent souvent plusieurs de ces scénarios catastrophe et se demandent comment sortir de l’entre-soi, des "déjà convaincus". Cette conférence gesticulée donne des pistes. En reprenant notamment les idées de Saul Alinsky, qui a préconisé de péter dans un opéra pour réhabiliter un quartier insalubre… Et ça a marché ! Entrée : 5 €, 3 € (adhérents), réservation recommandée

Jeudi 22 mars

  • 18h30 Conférence « Existe-t-il de la BD non engagée ? » par Yann Madé, dessinateur, en partenariat avec la librairie L’Argonaute

Tintin est-il de droite ou de gauche ? Les Schtroumfs sont-ils d’abominables Khmers bleus ? Superman est-il vraiment américain ? Quel est son rapport avec Pif le chien ? Le Manga est-il une forme politique ? A partir d’un panorama des rapports complexes entre 9ème art et politique – de sa naissance au XIXème siècle à nos jours – nous aborderons la bande dessinée comme un art qui s’est imposé contre l’idée qu’on s’est faite de lui-même : mineur, infantile et lié à la presse, média de masse. Et nous interrogerons le fait qu’elle parle mieux du collectif quand elle se revendique subjective et individuelle.

Entrée libre

Vendredi 23 mars

  • 18h30 Théâtre de bricolage « El Liberador » avec Georges Stolf et Guy Coutherut de la Cie des Oufs, en partenariat avec Nickel Chrome

« El Liberador ou La Fabuleuse Epopée de Féliz Salvador De La Pampa dit El Liberador », c’est le titre complet du spectacle, d’après un texte de Caroline Gérard. Feliz Salvador de la Pampa a une vocation. Depuis tout petit, il libère tout ce qu’il rencontre. Mais El Dictador n’est jamais bien loin... Ce qui est étrange, ce sont tous les échos de l’actualité… Quand il s’agit de liberté...

« L’intérêt de la fin du monde, c’est que toute la donne est chamboulée et que d’autres valeurs se construisent dans la chute des valeurs boursières. Notamment, celles de ces objets abandonnés aux vagues, à la nature, ou à de vieux meubles à tiroirs.

Le spectacle des Oufs - conte philosophique, politique, poétique, magique – récupère les abandonnés pour en faire des trônes ou des proues de navire, des animaux - escargots, thons, moutons - pleins d’air et de lumières, des marionnettes, merveilleusement attifées de déchets, dont les noms suggestifs ne sont pas sans rappeler ceux de quelques-uns des « Grands » qui nous gouvernent et jouent notre planète en Bourse. (…)

Tout ici est porteur de sens et tout ici est tout aussi jubilatoire : OUF(s) !!! » Geneviève Brun

Les OUFS sont deux plasticiens qui, au fil de leurs rencontres, ont fait évoluer leur travail et ont souhaité mettre en scène leurs oeuvres sous forme d’expositions, mais aussi de spectacle vivant. Le 10 mai 2012, ils partiront pour Berlin, en passant dans des villages du parcours, éloignés des circuits principaux d’activités culturelles.

A l’issue du spectacle, grignotage et rencontre-débat avec les artistes, où seront collectés des messages qu’ils transmettront aux futurs spectateurs, au cours de leur itinéraire…

Tout public, à partir de 7 ans, entrée : 5 € - 3 € (adhérents et enfants), réservation recommandée

Contact :
Renseignements, réservations et inscriptions auprès de :
La Maison des Jeunes et de la Culture
Bd Emile Zola – 13 500 Martigues
04 42 07 05 36

Mis à jour : lundi 20 février 2012
La dynamo

· Lire les anciens numéros