Quand l’Équitable café se met au compagnonnage

Accompagner des projets de cafés citoyen en émergence, l’Équitable café l’a toujours fait dans l’ombre. Cette année, il a été retenu dans le cadre du DLA pour travailler sur la question...

En matière de café associatif, il n’y a pas de modèle-type. Chaque projet est unique et dépend des spécificités du territoire et du collectif qui le porte. Pour autant, s’il en est un qu’on montre souvent en exemple pour ses pratiques innovantes et sa longévité, c’est bien l’Équitable Café à Marseille, porté par l’association Envisages. Exemplaire jusqu’à devenir un compagnon référent d’autres « lieux cousins ».

10 ans à capitaliser

Il y a dix ans, quand l’Équitable café a ouvert ses portes rue de la Loubière à Marseille dans un local de 45m2, il a tout de suite attiré la curiosité de beaucoup d’acteurs de l’économie solidaire. Premier café en France à proposer des produits uniquement issus du commerce équitable et de la consommation responsable, lieu hybride à la fois café sédentaire et épicerie ambulante, espace de convergence des alternatives citoyennes et culturelles à Marseille... toutes ses spécificités lui ont amené beaucoup de presse et une visibilité importante sur internet.
Très vite, des gens de toute la France se sont mis à appeler l’Équitable pour demander des conseils sur la création d’un café associatif citoyen sur leur territoire. L’équipe de l’Équitable a toujours répondu favorablement de manière informelle. Impossible pour elle de livrer le « manuel du parfait café associatif » - ce n’est pas dans l’esprit d’un collectif qui « apprend en faisant » - mais plutôt de proposer quelques « recettes » de la cuisine interne de l’Équitable. Un constat cependant : la demande d’accompagnement est forte.
Les années passent et l’Équitable avance dans sa structuration, cumule les expériences qui sont mises au grand pot de la capitalisation et fait toujours profiter ceux qui le souhaitent de son savoir-faire. Certains viennent passer quelques jours en immersion, d’autres se contentent d’un coup de fil, la pratique de l’essaimage informel continue.
Pour l’équipe salariée, s’il est passionnant de partager le fruit de ses expériences, répondre à toutes les sollicitations commence à prendre beaucoup de temps qu’il s’agit de mieux rationaliser.
En 2009, pour la première fois, l’Équitable choisit de réunir trois demandes d’accompagnement en une réunion collective d’une journée. Premier acte de structuration de l’accompagnement qui motive alors l’équipe pour se lancer sur un microprojet européen qui permettraient de financer du temps salarié exclusivement consacré à l’essaimage.
Mais changement de local et grosse fatigue générale obligent, le dossier microprojet est laissé en jachère...

Des réseaux en structuration

Parallèlement au besoin d’accompagnement des projets en cours de création est apparue la nécessité de structurer des réseaux locaux, régionaux et nationaux. Les deux idées se croisent d’ailleurs largement. C’est ainsi qu’en novembre 2011, un première rencontre entre une dizaine de cafés de la région a eu lieu à l’Équitable autour de 4 grands objectifs :

  • développer l’inter-connaissance et à terme écrire collectivement une charte
  • partager compétences et savoir-faire
  • consolider les projets à travers des formations et des outils de communication
  • développer des pratiques de mutualisation autour des achats groupés et de la programmation notamment.

Rencontre du réseau national en mars dernier à l'Équitable café Rencontre du réseau national en mars dernier à l’Équitable café CC Fokus21 - www.fokus21.org/

L’année suivante, c’est au réseau national de se réunir sous l’impulsion du Café les Augustes à Clermont Ferrand. Le but ici est d’établir l’importance d’un mouvement qui continue de s’accroître, défendre des projets qui ne rentrent pas toujours dans les cases car trop hybrides, trop alternatifs difficilement lisibles pour les institutions.

C’est également en 2012 qu’une charte est formalisée par une trentaine de lieux marseillais, on parle ici du réseau local impliquant des structures associatives militantes et culturelles. À l’échelle locale, la volonté affichée est de travailler sur la capacité qu’on ces lieux à subsister notamment face aux difficultés d’embaucher, aux réglementations qui étouffent financièrement des structures aux finances fragiles etc.

De l’accompagnement informel au compagnonnage

Le temps passent, les réseaux se renforcent, de nouveaux acteurs viennent impulser une nouvelle dynamique (en PACA de nouveaux espaces ont vu le jour : la Juncha à Saint Léger les Mélèzes, le Point de Lumière à Carpentras, le 3C à Aix, le Court-Circuit à Nice..) et l’envie reste plus que jamais présente dans les têtes de l’équipe de l’Équitable de proposer un véritable parcours d’accompagnement. On préfère dorénavant parler de compagnonnage. Le terme n’est pas anodin, il éloigne l’idée de se positionner comme « expert », de venir en « formateur » mais laisse toute sa place à l’échange mutuel, à la richesse qui éclot du dialogue et des expériences croisées. À l’Équitable, on préfère parler de « lieux cousins » où l’on équilibre mutuellement ses manières d’avancer, où la curiosité reste la qualité première de ces projets. Mais pour l’Équitable, le temps manque toujours pour s’y consacrer véritablement. En 2013 tout change : l’Équitable café est retenu dans le cadre du Dispositif Local d’Accompagnement (DLA). Cela va permettre à la structure de dégager un 1/3 temps pouvant se consacrer au compagnonnage. Le Court-Circuit et la Zonmé à Nice devraient être les premiers à en profiter dès la rentrée prochaine.

Le DLA apparaît comme une reconnaissance des institutions dans la crédibilité des actions que mène l’Equitable sans qu’il perde pour autant en autonomie ni que son modèle très alternatif (85 % d’autofinancement !) ne soit remis en cause. Par ailleurs, c’est en terme de formation des bénévoles que l’Équitable entame à présent des démarches autour du FDVA (Fonds de Développement de la Vie Associative). Dans un prochain article, nous évoquerons l’exemplarité de l’Equitable sur la mobilisation et la formation des bénévoles, une ressource qui fait de plus en plus défaut au monde associatif.

Plus d’infos :
L’Équitable café
54 cours julien - 13006 Marseille
04 91 47 34 48
http://equitablecafe.org/

Mis à jour : mardi 16 juillet 2013
La dynamo

· Lire les anciens numéros