Projection de Deux minutes


  • Jeudi 10 mai 2012 20:00-22:30 - Penne-sur-Huveaune (13)

Jeudi 10 mai à la Masc de La Penne sur Huveaune à 20 heures

Deux minutes

Cette soirée sera un peu exceptionnelle car ce court-métrage est ... court (25 minutes). Réalisé par des artistes burkinabés, il est construit sur le modèle du théâtre-forum : le but est de sensibiliser le public à une question en posant un problème - ici, la revente illicite de médicaments - et en incitant au débat et à la réflexion. Le plus intéressant sera donc sans doute le débat animé par les artistes burkinabés eux-mêmes dont Pacos, l’acteur principal. C’est le public qui décidera de ce dont on parlera.

Présentation du film :

« La revente illicite de médicaments fait partie des problèmes majeurs du Burkina. La presse internationale s’en inquiète régulièrement.

Les actions menées par la police visent les vendeurs de rue, pas leur fournisseur.

Les conditions externes ne s’améliorent pas, le problème reste donc entier pour l’instant. »

« Si tu prends ça, en 2 minutes ça ira mieux », l’accroche est vendeuse. Elle est surtout dangereuse. C’est ce que dénonce le film "Deux minutes" qui aborde l’épineuse question de la vente illégale de médicaments.

Méconnu du grand public, ce fléau ravage pourtant des milliers de vies partout en Afrique. Les vendeurs, analphabètes pour la plupart, s’inventent médecins ou pharmaciens et délivrent à tour de bras des médicaments souvent périmés, de mauvaise qualité et dont ils ne maîtrisent pas les effets.

Le scénario est simple mais efficace : au détour des rues de Somgandé, le sourire aux lèvres, la démarche assurée, nous suivons « Deux-minuti » qui trimballe sa hotte aux miracles. Jour après jour, au gré des épidémies qui ravagent le Burkina Faso, il fait affaire aux dépens de la santé de ses clients.

Le film est réaliste, et pour cause : Pacos a lui-même été vendeur de rue. Aujourd’hui, il est comédien et Il se sert de son expérience pour combattre ce trafic.

Mis à jour : jeudi 3 mai 2012
La dynamo

· Lire les anciens numéros