Pour voir loin, nous grimpons sur les épaules des géants


Il y a longtemps que la méritocratie à la française consacre les serviteurs du pouvoir et non ceux du peuple. Ainsi dans le monde politique et économique la corruption est omniprésente.

La militante sociale américaine Helen Keller (1880-1968) a dit « Les idées sont plus puissantes que le feu et l’épée. Sans bruit, elles se propagent de pays en pays, et l’humanité se les approprie et s’en enrichit »

Le célèbre auteur allemand et poète Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) : « le meilleur gouvernement est celui qui nous enseigne à nous gouverner nous-mêmes »

L’écrivain français des lumières Montesquieu (1689-1755) : « L’amour de la démocratie est celui de l’égalité »

Le philosophe italien Noberto Bobbio (1909-2004) : « La solution aux malheurs de la démocratie, c’est un surplus de démocratie »

Le grand poète russe Alexandre Pouchkine (1799- 1837) a dit « Tu es roi ; vis donc seul. Par de libres chemins, va seul où te conduit librement ton esprit. Prenant soin de polir le fruit de tes pensées, sans fixer de salaire à la belle prouesse. »

Le compositeur Gustav Mahler (1860-1911) écrit à un de ses élèves « Un brillant avenir vous attend ! Cela ne tient qu’au courage ! »

Ce sont les mêmes qui taxent les autres et s’auto-augmentent, qui remplissent les prisons et s’indignent face à leur déshumanisation qui vendent des armes et se déclarent protecteur de l’environnement. Finalement, il s’agit de spolier les pauvres pour gaver les riches. Le temps est venu du dirigeant bénévole au service du citoyen responsable.

Dites leur que nous ne sommes pas dupes et que les mots sont lâchés. Quand l’humanisme de la vie, la démocratie directe, l’économie solidaire émergent ; c’est que la liberté a fait son œuvre. Parce que nous sommes justes ou opprimés nous avons le courage d’aller jusqu’au bout de la libre concurrence humanitaire sans que les collaborateurs puissent nous contenir.

Parce que vous perdez notre confiance votre or, vos dollars et vos euros se déprécient. Votre richesse monétaire n’était qu’une illusion. Les liens entre citoyens sont le trésor de l’économie constructive. Notre cœur se charge de la création de valeur. Tout le monde est absolument nécessaire et retrouve sa place. Les travailleurs sont cote à cote, c’est enfin la victoire collective.

La messe est dite, place à l’action. Zorro est arrivé, il prend aux riches et restitue aux pauvres.
Et ne croyez pas que nous allons suivre de nouveaux sauveurs ornés de pales copies d’évangiles car les originaux nous comblent. Pour voir loin, nous grimpons sur les épaules des géants et notre mentor est la vie. Les protagonistes sont connectés et notre harmonie échappe aux contrôles.
Déjà la jalousie la plus profonde et les calomnies les plus amères honorent notre lutte brillante et excellente.

Merci de votre attention
On en reparle bientôt, si vous le voulez bien !
Total Respect
Gillou

Mis à jour : mardi 2 février 2010
La dynamo

· Lire les anciens numéros