Le Mas de Carles

Où l’on réapprend à vivre

À quelques kilomètres d’Avignon, de l’autre côté du Rhône, sur une route où le caillou est roi, le Mas de Carles se présente comme une oasis où l’on s’arrête pour reprendre son souffle après des années de rue.

Bien plus qu’un jardin (ici on préfère parler de ferme puisqu’on y produit des fromages Pelardon AOC, du miel, de l’huile d’olive...), le Mas de Carles est un "lieu à vivre". L’expression désigne des structures (une douzaine dans le sud est de la France) qui accueillent à l’année entre 300 et 500 personnes. Les lieux à vivre sont bâtis autour de 4 piliers (l’hébergement, la vie en commun, l’activité, l’accès à la citoyenneté) et se retrouvent dans le réseau "Voisins et Citoyens en Méditerranée" comme des expériences alternatives d’accueil de personnes sans logement, loin des formes institutionnalisées que sont les CHRS et les hébergements d’urgence.

Ici, on prend le temps de se reposer, de se soigner et de se reconstruire. Un long processus se met en marche. Jacques Vivent, directeur du Mas de Carles l’explique : "quand il arrive ici, le résident est au bout de quelque chose. Après un temps, il finit par devenir une personne ressource." Ce cycle existe bel et bien au Mas de Carles depuis très longtemps. Et les jardins n’y sont pas étrangers. Bien sûr, il y a la vie en commun, les tâches qu’il faut remplir pour être autorisé à rester, les temps de rencontre et d’échange qui permettent de faire un travail "pour soi et avec les autres", l’heure fixe des repas.. Mais il y a surtout une ferme qui fait la fierté de ses résidents et ouvre ce lieu sur le monde extérieur. Certes, un monde où l’on est solidaire et pas concurrent, où la qualité prime sur la rentabilité, mais ce n’est pas nous que ça va déranger.

Des jardins qui rendent la vie

L’activité de la ferme n’est pas la ressource principale du Mas de Carles. Elle participe pour une part à l’autofinancement de l’association mais constitue avant tout la pierre angulaire du projet pédagogique. Comme le raconte Jacques Vivent, grâce à la ferme, "le regard de l’extérieur change sur le résident. Il n’est plus un SDF alcoolique mais quelqu’un qui sait faire du Pelardon en bio". La dimension voltairienne des jardins ici n’est pas anecdotique. Cultiver fait partie du processus d’acquisition d’une autonomie qui permettra de gérer à nouveau sa vie sociale.
Les 3 hectares de terres ont permis aux occupants du Mas de Carles de reconstituer un patrimoine de biodiversité dans cette zone où les hommes exploitaient la pierre encore récemment dans la carrière voisine. 3 hectares sur lesquels poussent des fruits et légumes destinés à l’autoconsommation mais également mis en vente sur le marché tout proche de Villeneuve-lez-Avignon, dans les épiceries et restaurants bio d’Avignon par les résidents eux-même qui se chargent du conditionnement, des livraisons et de la vente. "Ici, c’est un lieu à vivre, pas un aquarium" a l’habitude de dire Olivier Pety, prêtre et président de l’association du Mas de Carles qui œuvre depuis plus de 30 ans à ouvrir ce lieu loin de tout sectarisme. Rachid, éducateur au Mas depuis 13 ans n’a aucun doute sur l’utilité thérapeutique des jardins, où les résidents "respirent, s’apaisent". Au Mas de Carles, on ne parle pas d’hortithérapie, on ignore même l’expression et pourtant, on la pratique tous les jours. "Faire pousser, donner la vie, la protéger, ça construit" affirme J. Vivent. Un espace va d’ailleurs bientôt être aménagé pour y faire pousser des plantes médicinales car on pense aussi s’ouvrir à des méthodes de soins alternatives.

On pourrait également s’étendre sur les confitures et coulis des bénévoles très actifs de l’association, les VAE (validation des acquis de l’expérience) passées chaque année par des résidents, les réseaux (CIVAM, VCM) auxquels participent le Mas, les formations autour de la pierre sèche, et bien des choses encore. Mais on pense que le mieux est de pousser la curiosité jusque dans la cour fleurie du Mas de Carles. L’endroit se ressent plus qu’il ne se raconte.

Une bonne occasion de s’y rendre : Dimanche 2 juin 2013, le Mas de Carles organise l’événement "À travers chant" (marché, brocante, expositions, repas, concert...). Participation de 20€ avec repas ou 10€ sans repas.

Plus d’infos :
Mas de Carles
Route de Pujaut - 30400 Villeneuve-lès-Avignon
04 90 25 32 53
www.masdecarles.org/

Mis à jour : mardi 16 avril 2013
La dynamo

· Lire les anciens numéros