Le projet de l’Apeas 2012-2014

Le projet d’orientation 2012-2014 de l’Agence Provençale pour une Economie Alternative et Solidaire.

Vous trouverez le Bilan du programme triennal d’activités 2009-2011et le projet d’orientation 2012-2014 complet téléchargeable à la fin de cet article.

Dans le cadre de son assemblée générale 2011, les membres de l’association ont défini le cadre général des orientations de l’APEAS pour les 3 ans à venir :

Préambule

L’assemblée générale 2011 actes les avancées importantes qu’a connu l’ Agence Provençale de l’Economie Alternatives et Solidaires au cours de ces trois dernières années, notamment en terme de développement du réseau des initiatives économique solidaires de notre région et en terme de recherche d’alliance pour faire évoluer de façon positive le reconnaissance de l’ESS dans notre région. Dans un contexte de remise en cause grandissant du modèle économique dominant, elle réaffirme la nécessité de démontrer que l’économie sociale et solidaire constitue une alternative crédible et pour cela elle insiste sur la nécessité d’accompagner le développement économique de l’ESS dans notre région. Au delà du travail d’émergence, de promotion et de rassemblement, il s’agit de soutenir la consolidation des initiatives solidaires et d’accompagner, par le développement de la coopération et de la mutualisation, le changement d’échelle qui permettra de développer l’impact économique de l’ ESS sur notre région.

les axes de sa stratégie pour les trois ans à venir :

Développer une citoyenneté économique active en invitant chacun à se questionner sur son rapport à l’économie et à repenser l’économie comme un moyen au service du vivre ensemble. Consom’acteur, épargnant solidaire, sociétaire, salarié militant, bénévole, volontaire, ... Autant de façons pour un citoyen de devenir partie prenante d’activités économiques socialement responsables alliant développement économique et utilité sociale.

Mobiliser l’implication de tout un chacun comme partie prenante d’initiatives capables d’inventer de nouvelles formes d’organisations collectives et participatives, pour répondre aux besoins fondamentaux peu ou mal couverts, grâce au développement d’initiatives économiques solidaires.

Développer une démarche économique qui concilie intérêt général et efficacité économique, en accompagnant le développement d’initiatives économiques basées sur les principes de lucrativité limitée, de gouvernance démocratique, de finalité sociale et d’ancrage territoriale et sur une logique d’hybridation des ressources associant économie de marché (vente de biens et de services) de la redistribution (fonds publiques) et de la solidarité (contributions volontaires, dons, et réciprocité).

Œuvrer à la mise en liens des initiatives solidaires autour d’un projet de développement économique basé sur des logiques de coopération, de mutualisation et de développement durable.

Contribuer au développement économique par l’expérimentation d’outils associant innovations technologiques et innovation sociales .

Développer des alliances et des convergences avec tous ceux qui partagent ses valeurs et finalités et participent à la co- constructions de politique publique.

Tout en restant ouverte sur le monde, s’attacher à reconstruire une économie de la proximité, car re-localiser l’économie, c’est favoriser un développement économique territorial, c’est lutter contre la crise écologique et sociale, et c’est aussi constituer un contre poids nécessaire à l’économie mondialisée des grandes multinationales. Mais contribuer également au changement d’échelle en accompagnant la structuration de logiques de filières pour permettre de répondre davantage aux besoins en biens et services des populations

L’association s’inscrit dans une volonté de développement de l’économie solidaire à partir du citoyen au niveau local (le piles de Marseille), des initiatives économiques et solidaires au niveau régional (le réseau des Pôles d’Initiatives Locales d’Economie Solidaire PACA), par son inscription dans un mouvement national (le Mouvement pour une Économie Solidaire), et la structuration de réseaux internationaux (le Réseau Intercontinental Pour l’Économie Sociale et Solidaire).

PDF - 212.1 ko
Mis à jour : jeudi 3 mai 2012
La dynamo

· Lire les anciens numéros