La Dynamo 51 - septembre 2007

Dossier : Les Créatifs Culturels, un terreau fertile pour l’économie solidaire

Edito | anti-bobos
"Acheter de l’huile bio c’est pour les bobos !", "Ils sont gentils avec leurs vélos en ville mais ils nous empêchent de rouler, y’en a qui bossent bandes de bobos !" J’arrête là, nous avons tous entendu cette litanie. Peut être même qu’on l’a déjà dite nous-même... ?
C’est commode comme terme "bobos", assez imprécis pour se payer à peu de frais une bonne part de nos congénères, toujours d’autres que soit, et ça conforte dans le fait que "nous on n’est pas des petits bourgeois hein, on trime !".
Chacun juge moralement ses actes selon ses normes et l’idée qu’il se fait de la "bonne" société... Rien de plus normal, mais aussi rien de plus propice à la catégorisation. C’est oublier que les comportements humains sont complexes et en matière de choix de vie mieux vaut des contradictions assumées qu’une pureté dogmatique.
Rien de très grave, sauf qu’avec ce terme on réduit aussi, d’un coup, toute tentative de penser et d’agir selon des valeurs de solidarité et de respect de la nature à une frivolité de nanti, à une mode de consommateurs décalés. _ Comme le dit Alain Accardo, le capitalisme repose sur notre adhésion inconsciente à ses valeurs. Annihiler toute possibilité de construire un imaginaire alternatif, revient à légitimer un système inacceptable. "Bobos", un concept néfaste en plus d’être nul.
On aurait au contraire besoin d’une vraie évaluation quantitative et qualitative des comportements sociaux qui répondent à une éthique : de quelle nature ? qui les pratiquent ? selon quelle fréquence ? quelles valeurs sous-tendent-ils ? quelles contradictions révèlent-ils ? Difficile car cela nécessiterait une véritable enquête sociologique. C’est pourtant ce qu’a fait une équipe d’experts français, emmenée par l’éditeur Yves Michel, dans la continuité de l’étude originale américaine. Cette étude a fait apparaître une famille socio-culturelle (24% des Américains) désireuse de changer ses comportements pour changer le monde : Les Créatifs Culturels. L’étude française, réalisée en 2006, révèle que 17% des Français se reconnaissent dans six valeurs fondamentales : écologie et médecines naturelles, place des femmes dans la société, être plutot que paraître et avoir, importance de la spiritualité, engagement social, multiculturalité. Si l’on retire la spiritualité, ils sont 24% de plus, soit 38% au total. Qui a dit que l’économie solidaire n’était pas extensible ?
Les Créatifs Culturels, des anti-bobos.
Cédric Lefebvre
La Dynamo 51 - septembre 2007
PDF - 1.3 Mo
télécharger La dynamo 51 (1,3mo pdf)

SOMMAIRE

p.1
- Rezo
- Edito - anti bobos
- Courts-circuits, la chronique dessinée, par Charly-N et Djanf
- Mini-galerie : Septembre en mer avec Boud’Mer

p. 2 à 4 ENSEMBLE FAISONS SOCIÉTÉ
- A Voir : L’assiette Sale, interview exclusive de Denys Piningre
- Eco-construction : La dimension sociale de l’éco-construction
Rencontre avec Jean terrier de la Scop EcooSpace
- A Lire : Les coulisses du commerce équitable de Christian Jacquiau
- A lire : Pour une citoyenneté planétaire, de Daisaku Ikeda et Hazel Henderson

P. 5 TERRITOIRES SOLIDAIRES
- 84 : Akwaba cultive son jardin agri-culturel
- 83 : L’Amap du Beausset crée un GFA (Groupemement foncier agricole)

p. 6-7 Dossier
Les Créatifs Culturels, un terreau fertile pour l’économie solidaire

- EAS en débat
- Zoom : qui sont les Créatifs Culturels
- Interview : Yves Michel "Une volonté d’agir forte"

p.8
- Agenda

En images

Boudmer - septembre en mer Boudmer - septembre en mer Boudmer - septembre en mer Boudmer - septembre en mer Boudmer - septembre en mer Boudmer - septembre en mer Boudmer - septembre en mer
Mis à jour : mercredi 9 décembre 2009
La dynamo

· Lire les anciens numéros