L’énergie en circuit court

La SCIC Energ’éthique 04 a été créée en 2012 à Digne les Bains par une cinquantaine de citoyens désireux de se réapproprier la production d’énergies renouvelables. La transition énergétique en circuit court, c’est possible ! La preuve ici.

Deux structures, une école et des citoyens

Il était une fois deux structures, Gesper et le PILES 04 qui se questionnaient sur l’énergie citoyenne. Non loin de là, la petite école Gaubert de Digne les Bains disposait d’un toit de tuile qui ne demandait qu’à être habillé d’étranges panneaux sombres sachant emprisonner l’énergie solaire et la transformer en électricité, cette fée qui n’a point besoin d’uranium pour rendre service.
"Oillez oillez citoyens ! Nous qui parlons de transition, mettons-la en œuvre ici et maintenant", tel était en substance le message envoyé à la population en cette année 2011. Ils furent alors une cinquantaine à s’engager dans la création d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) et ils la baptisèrent Energ’éthique 04 en 2012.

La ville de Digne les Bains mit à disposition le toit de l’école, une entreprise sociétaire (Monesole) y grimpa pour y installer les panneaux et la SCIC Enercoop PACA s’engagea à acheter la production. La petite centrale photovoltaïque de l’école Gaubert constitua la première réalisation d’Energ’éthique 04 et se mit à produire des électrons durables dès le 24 décembre 2013.

Preuve était faite qu’il est possible de mobiliser les citoyens autour des questions d’énergie et produire en circuit court une électricité verte. Le projet n’aura coûté que 24 000 euros, financé en majorité par les sociétaires aidés par une subvention de la région et de la fondation MACIF. Hybridation des ressources, développement local, implication citoyenne... un cas d’école en économie solidaire !

Produire, rénover, sortir de la précarité

Après ce premier projet fondateur, la SCIC Energ’éthique 04 pouvait alors commencer à dérouler d’autres actions citoyennes et solidaires préparant concrètement la transition énergétique sur son territoire. En nouant un partenariat avec les Compagnons Bâtisseurs, Energ’éthique 04 vient de recruter un animateur technique pour mener une vingtaine de chantiers pilotes d’auto-réhabilitation accompagnée sur la ville de Digne. L’objectif est de rénover des logements avec le concours actifs de ceux qui y vivent pour les sortir de la précarité énergétique. Mieux isoler, éradiquer l’insalubrité permet d’économiser l’énergie et de puiser dans les "gisements de négaWatts". Au-delà de cet aspect fondamental sans lequel aucune transition ne sera possible, l’auto-réhabilitation accompagnée rend aux habitants le pouvoir d’agir sur leur logement et les aide largement à sortir de situations d’exclusion.

Et pour faciliter l’accès aux énergies renouvelables au plus grand nombre, Energ’éthique 04 met en place un groupement d’achat dans le domaine énergétique. Un projet co-construit avec les citoyens pour aider à s’y retrouver (techniquement et financièrement) dans le solaire et l’isolation des bâtiments. La SCIC devrait jouer un rôle de plateforme entre les entreprises photovoltaïque du territoire et les particuliers afin de bénéficier de tarifs avantageux.

Quant à la production d’énergie, Energ’éthique 04 mobilise actuellement l’épargne citoyenne sur le territoire du Parc Naturel Régional du Verdon pour installer sur la toiture de la ferme caprine du Domaine de Valx à Moustiers une centrale photovoltaïque.

Après deux ans d’existence, la SCIC étoffe son offre de service et mobilise toujours plus largement les citoyens sur les questions énergétiques. Il est d’ailleurs très simple de s’impliquer dans le projet en souscrivant des parts de capital. Si l’épargne n’est à ce jour pas rémunérée, elle a le mérite de servir concrètement la transition sur un territoire. Aujourd’hui, 70 sociétaires prennent part à la vie d’Energ’éthique 04 que 3 permanents salariés et un stagiaire font vivre au quotidien.

Reste à s’inspirer de cette aventure pour créer partout sur les territoires des espaces où les citoyens réinvestissent les questions énergétiques. Il est désormais interdit de répondre que c’est impossible !

Mis à jour : mercredi 4 juin 2014
La dynamo

· Lire les anciens numéros