Février 2012
Clersé - Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques - 59

Ingénieur-e d’études


Dans le cadre d’un projet « chercheur-citoyen » intitulé « Connaissance et Reconnaissance de l’Economie Sociale et Solidaire, légitimité procédurale des mesures de l’Utilité Sociale et environnementale de l’ESS » retenu par la Région Nord-Pas de Calais, le Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques (Clersé) de l’Université de Lille I recrute un ingénieur d’études de formation économiste, sociologue ou sciences politiques.

Le projet CORUS-ESS

Le projet CORUS a pour objectif de qualifier les processus permettant la connaissance et la reconnaissance de l’économie sociale et solidaire à travers son utilité sociale. Trois objectifs sont à distinguer pour qualifier ces processus. Ces objectifs constitueront les étapes du projet de recherche « chercheurs-citoyens ».

  • L’identification de l’utilité sociale des organisations de l’ESS demande en premier lieu de saisir comment les acteurs la caractérisent, comment ils prennent en charge, si et comment ils sont acteurs de la préservation des biens communs. Cela nécessite de récolter, par des enquêtes appropriées, l’appréciation des représentants des structures mais aussi plus largement de ses principales parties prenantes, chacune de ces catégories dans sa pluralité : les salariés, les usagers (destinataires de l’activité), les bénévoles.
  • La valorisation de cette utilité sociale. Elle se fera par les outils classiques : en estimant les couts monétaires évités ou en attribuant une « valeur » monétaire aux externalités positives produites par l’ESS. Mais le projet vise à mobiliser des indicateurs sociaux liés aux dimensions constitutives des initiatives d’ESS : contribution à la création d’emploi et à l’insertion, accessibilité au service, innovation sociale, impact sur le développement local, la citoyenneté.
  • La reconnaissance de l’utilité sociale des organisations d’ESS par les parties prenantes externes à l’initiative, au premier rang desquels on identifie les pouvoirs publics mais aussi la société civile. Comment faire ? L’enjeu de reconnaissance de l’utilité sociale est de permettre à l’économie sociale et solidaire de faire admettre sa spécificité mais aussi d’obtenir les moyens de poursuivre ses objectifs. Nous testerons plusieurs démarches (de l’administration de questionnaires à la concertation publique) qui visent à faire participer les parties prenantes dans la co-construction de cette reconnaissance.

Trois champs d’expérimentation sur deux territoires ont été retenus : les circuits courts alimentaires, le logement et la finance solidaire.

Le profil de l’ingénieur d’étude et ses conditions d’emploi

Fonctions

  • Veille bibliographique et d’activités sur le champ.
  • Réalisations des enquêtes de terrain et des monographies.
  • Organisation de réunions (comité de pilotage, séminaire…).
  • Participation à la rédaction du rapport final.

Compétences et savoirs requis

Economiste, sociologue ou science po, d’un niveau Master 2

  • Connaissances en économie sociale et solidaire.
  • Maitrise de la statistique descriptive.
  • Connaissances juridiques.
  • Réalisation d’entretiens ; élaboration et traitement de questionnaires.
  • Organisation et animation de réunion.
  • Bonnes capacités rédactionnelles.

Conditions d’emploi

Une mobilité dans la région Nord-Pas de Calais est nécessaire pour la réalisation des enquêtes de terrain.

Le poste de travail de l’ingénieur d’étude sera partagé entre le laboratoire de recherche Clersé à Villeneuve d’Ascq (Lille1) et les locaux de l’association Acteurs pour l’économie solidaire (Apes) à Lille. Ces deux institutions encadreront conjointement le travail de l’IE (sur la base d’une moitié de semaine de chaque côté).

L’ingénieur d’études, sur contrat de travail conclu avec l’Université Lille 1 pour le compte du Clersé, participera au bureau de coordination de la recherche action composé de représentants du Clersé, de l’Institut de développement et de prospective (Université de Valenciennes) et de l’Apes.

C’est lors de ses réunions que seront validées la méthodologie et les étapes de la recherche auxquels l’ingénieur d’étude se consacrera à plein temps.

Durée : 24 mois

Rémunération : environ 2000 Euros brut mensuel

Le dossier de candidature comprendra :

  • 1. une lettre de motivation,
  • 2. un CV détaillé,
  • 3. un mémoire/rapport de stage de M2
  • 4. des relevés de notes de Master 1 et Master 2
  • 5. une lettre de recommandation (si possible)

Délai des candidatures : 30 avril 2012

Poste à pourvoir : mi-mai 2012 (si possible)

Contact :

Les candidatures sont à envoyer à :

  • par mail, à Florence.jany-catrice@univ-lille1.fr, avec la précision d’objet « candidature CORUS-ESS »
  • par courrier postal : Florence Jany-Catrice, Professeur d’économie, Clersé, « candidature CORUSESS  », Université Lille1, bât SH2, 59 655 Villeneuve d’Ascq Cedex
Mis à jour : lundi 27 février 2012
La dynamo

· Lire les anciens numéros