Si vous n'arrivez pas à lire correctement cette lettre, allez directement sur http://www.apeas.fr/IMG/lettre/lettre_20110322_73701_fr.html
Offres d'emplois Agenda des alternatives mars 2011

Edito

Au sommaire de ce numéro

Habitat et économie solidaire : de l’utilité à la transformation sociale

La catastrophe nucléaire au Japon relance le débat sur la place du nucléaire dans notre production d’électricité et par là même sur la transformation nécessaire de notre modèle économique et de nos façons de vivre. Les diverses contributions de ce dossier de la Dynamo sur le logement sont des éléments de cette transformation possible.

Comment sortir de notre mégalomanie scientiste - économiciste, comment surmonter « la difficulté qu’ont les hommes politiques à dominer les décisions technocratiques compte tenu des complexités croissantes des dossiers techniques »  [1] ? Comment tirer les conclusions de la fragilité des hypothèses sur lesquelles reposent certaines mesures de sécurité concernant les centrales nucléaires ? Fessenheim, la plus ancienne centrale du parc nucléaire français est conçue pour résister à un séisme de magnitude 6,7, soit 0,5 de plus que le tremblement de terre de 1356, qui avait touché la région et qui est estimé à 6,2. C’est l’explication donnée par le directeur de la centrale, relayé par la ministre de l’écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet. Le journal Le Monde (19 mars 2011) commente : De quoi faire hurler les écologistes qui s’insurgent que l’on puisse déterminer la magnitude de ce séisme sur une échelle élaborée 6 siècles plus tard. Reconnaissons que nous sommes sur un volcan avec le nucléaire civil, et que la durée de vie des déchets ultimes devrait suffire à nous persuader qu’il faut en sortir. Quand on nous dit que nous n’avons pas le choix, que c’est une nécessité pour assurer notre indépendance énergétique, c’est ne pas prendre au sérieux la possibilité de limiter les gaspillages d’énergie qui supposeraient d’abandonner la logique du toujours plus, d’orienter autrement nos systèmes de production et notre consommation.

Le logement est un des secteurs où les économies d’énergie sont les plus prometteuses. Deux textes du dossier rappellent que les réglementations dans les bâtiments ont des objectifs ambitieux et que la lutte contre la précarité énergétique dont souffrent un nombre croissant de ménages doit devenir une priorité.

L’article sur le mal logement en France qui reprend le rapport de la fondation Abbé Pierre montre bien que le logement « doit être au cœur des priorités politiques actuelles et de celles de la campagne présidentielle de 2012 ». Cela suppose de reconnaître que le logement n’est pas un bien comme un autre. Autrement dit, au lieu de rester dans la logique dominante actuelle qui accorde la priorité au toujours plus et à l’augmentation la plus rapide possible du PIB, c’est-à-dire aux richesses produites au cours d’une année, sans grande attention au contenu de ce qui est produit, il faut se poser la question : produire pour répondre à quels besoins essentiels. Au lieu de seulement corriger à la marge les dysfonctionnements économiques en donnant quelques miettes à la politique dite sociale, il faut se donner des finalités et encadrer les marchés pour qu’ils permettent de satisfaire les besoins fondamentaux définis collectivement par les citoyens et non pas seulement par les consommateurs individuels. Du reste la liberté de choix de ces consommateurs individuels ne peut s’exercer que si les inégalités de revenus ne sont pas excessives, or elles le sont aujourd’hui. Tout le rapport de la fondation Abbé Pierre repose sur l’idée que pour satisfaire le droit au logement pour tous, il faut une politique volontariste qui régule autrement les marchés.

Les contributions sur les coopératives d’habitants et l’habitat groupé partent d’un constat sévère : prix trop élevés des loyers, absence de mixité sociale dans l’habitat, appauvrissement de l’espace urbain, manque de responsabilisation des habitants en logement social qui conduit à une dégradation des espaces communs. Ces articles montrent comment l’habitat groupé et le statut coopératif pourraient apporter des réponses pertinentes. Ils notent en particulier que les efforts de mutualisation de moyens et d’espaces (chambres d’hôtes communes, buanderie collective etc.) permettent de faire des économies et d’offrir des loyers inférieurs aux prix du marché tout en prenant en compte des critères écologiques (économies d’énergie, d’eau, installation de compostage etc.). Comment se fait-il que de si bonnes intentions qui proposent un statut entre propriété et location n’aient pas plus de succès ? Les articles soulignent le poids des mentalités et l’attachement à la propriété. Ils évoquent également des obstacles de divers ordres : le risque financier au moment où un coopérateur décide de quitter la coopérative, les aides en faveur du logement orientées vers l’accession directe à la propriété, la fiscalité pénalisante. D’où les propositions de lois ou d’amendement pour modifier la réglementation en vigueur.

Le dernier groupe d’articles de ce numéro contribue sous une autre forme à renouveler notre modèle économique. Ces articles montrent la possibilité de réduire l’hégémonie de l’économie monétaire en montrant, dans le cas d’Habitat et Humanisme, comment l’intervention des bénévoles permet d’offrir des loyers réduits à des personnes ayant de faibles revenus ; dans le cas de Logitude, il s’agit d’encourager les échanges de services intergénérationnels ; dans le cas de l’autoréhabilitation accompagnée il s’agit de comprendre comment le faire soi-même permet de prendre plaisir à améliorer la situation de son propre logement, comment l’autoproduction accompagnée, si elle devenait un objectif des politiques publiques du logement, pourrait entraîner des économies considérables dans l’entretien du patrimoine immobilier. Sur la région, il existe plusieurs associations qui favorisent l’autoréhabilitation accompagnée dont il n’est pas question dans ce numéro mais que nous avons déjà mentionné dans la rubrique « Autoproduction ».

Enfin, si vous voulez débattre de toutes ces questions, l’Apeas organise un grand forum régional sur la question du logement et de l’habitat qui aura lieu le 3 mai à Mouans-Sartoux. Nous vous y attendons nombreux ainsi qu’aux autres évènements proposés dans le cadre des États généraux de l’Économie Sociale et Solidaire.

Guy Roustang – PADES
www.padesautoproduction.net

Habitat

Sandra Blondel

Situation du mal-logement en France

Depuis 1995, la Fondation Abbé Pierre publie tous les ans un rapport sur l’état du mal-logement en France. Cette année, c’est un véritable livre noir complété d’une campagne intitulée « Carton rouge au mal-logement » que l’antenne régionale Paca de la fondation a présenté le 8 mars 2011 au Parc Chanot. En effet, la fondation compte aujourd’hui 3,6 millions de personnes dans une situation aigüe de mal-logement et plus largement 10 millions de personnes concernées par la crise du logement en France.

http://www.chantierlogement.com/

RAPPEL (Réseau des Acteurs de la Pauvreté et de la Précarité Énergétique dans le Logement)

Qu’est-ce que la précarité énergétique ?

La précarité énergétique est communément définie comme la difficulté pour un foyer à payer ses factures en énergie - principalement en chauffage - pour son logement et à satisfaire ainsi un de ses besoins élémentaires. Si des définitions plus opérationnelles existent, notamment au Royaume-Uni, ce concept cache en fait, derrière un constat simple (l’incapacité à satisfaire un besoin élémentaire pour des raisons budgétaires) une réalité complexe, où se croisent des situations très hétérogènes.

http://www.precarite-energie.org/

RREP (Réseau Régional Énergie et Précarité Paca)

Un Réseau pour lutter contre la précarité énergétique en Paca

Depuis 2008, un réseau régional énergie et précarité s’est constitué en Paca : le RREP. Ce réseau est porté et animé par les associations ECOPOLENERGIE, par le GERES (Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarités), et Le Loubatas.

Le RREP a permis d’engager un travail d’échanges et de mutualisation des expériences avec les acteurs de la précarité énergétique, dont l’évaluation est très positive.

http://www.precarite-energie.org/-R...

Pierre Lévy

Panorama de l’habitat groupé en Paca

L’habitat groupé, qu’est-ce que c’est ?

Vivre en habitat groupé, c’est décider d’acheter collectivement un terrain et de faire construire (ou de réhabiliter) un bâtis écologique ménageant des espaces privatifs réservés à la famille et des espaces collectifs autogérés : un jardin, une chambre d’amis, une salle polyvalente, un salon des enfants, un garage à vélos ... Ces possibilités de mutualisation d’espace, cette base de confiance nécessaire à l’épanouissement des habitats groupés, servent de support au développement de nombreuses relations de solidarité tout en préservant l’environnement.

Habicoop

Les coopératives d’habitants : une troisième voie entre propriété et location

La spéculation immobilière et l’engorgement du parc de logements sociaux provoquent de graves difficultés d’accès au logement. On assiste également à la disparition quasi-totale de la mixité sociale dans les bâtiments de logement et à la séparation de plus en plus complète des fonctions du bâti.

C’est dans ce contexte qu’Habicoop a été crée en décembre 2005. Cette association souhaite promouvoir l’alternative coopérative aux côtés des solutions publique et privée de logement.

Le système de « location coopérative » telle que l’association l’envisage a existé en France, dans le logement social, jusqu’au début des années 1970. Actuellement encore, les coopératives existent sous la forme de coopératives et SCIC d’HLM. Habicoop souhaite promouvoir l’alternative coopérative pour des logements mixtes, en partenariat avec les bailleurs sociaux.

http://www.habicoop.fr/

Gwladys Gumbau

Les coopératives d’habitants une formule adaptée à l’habitat groupé

Projet de Village vertical Projet de Village vertical

Propriétaire ou locataire ? C’est cette alternative que la coopérative d’habitation entend dépasser, dans le respect de l’héritage des sociétés coopératives du XIXeme siècle qui œuvraient déjà à unifier travail et capital. Ainsi elle appartient à la grande famille de la Coopération. Mais elle est également abondamment sollicitée par les promoteurs de l’Habitat groupé, phénomène en expansion dont un simple clic sur Internet révèle toute l’étendue et la diversité. L’expression y côtoie celles d’habitat coopératif, participatif, de co-habitat, d’éco-village mais ce n’est ni le lieu ni le temps de débattre de la meilleure formule.

PADES (Programme Autoproduction et Développement Social)

Qu’est ce que l’auto-réhabilitation ?

Aujourd’hui le marché du bricolage explose ! La remise en état de son logement est une pratique très en vogue chez les Français, qu’ils soient locataires ou propriétaires. Nombreux sont ceux qui font eux-mêmes des travaux d’amélioration ou d’embellissement de leur cadre de vie : peinture, isolation, plomberie ou électricité...

Cependant nombreuses aussi sont les personnes mal logées, habitant un logement très dégradé ou inadapté, qui ne sont pas en mesure de l’améliorer. Ressources financières insuffisantes, incompétences techniques, isolement social, difficultés relationnelles, démotivation, perte de dynamisme, handicaps physiques : autant de facteurs qui contribuent à renforcer les risques d’exclusion.

http://www.padesautoproduction.net/

Guy Roustang

Du Toit aux racines

Le Centremploi, Groupement de Développement et d’Insertion Durables de Salon de Provence a créé ces deux dernières années un service d’accompagnement à l’autoréhabilitation de logements qui intervient actuellement à Plan d’Orgon dans un quartier appelé Le Hameau.

Cédric Lefèbvre

Réhabiliter son logement pour mieux se construire

Rencontre avec le Collectif hébergement varois (CHV)

Participation de Florence Rousseau, Directrice du CHV, Jean-Paul Péralès, éducateur technique et Naouel Bentali, locataire.

Jean-Paul Jambon

Habitat et Humanisme : un logement pour bâtir un avenir

Origine et actions

Habitat et Humanisme a été crée à Lyon en 1985, par Bernard Devert, promoteur immobilier devenu prêtre, porté par les encouragements de l’Abbé Pierre. Appuyé par un groupe d’Amis (sociologue, économiste, banquier), le projet Habitat et Humanisme est né à partir de la constitution de la SCI 1515, ayant permis ainsi l’acquisition du premier immeuble, par ce petit groupe de citoyens engagés. Dans l’état de crise du logement en particulier pour les personnes les plus défavorisées, ils ont imaginé et réalisé un projet collectif d’investisseurs immobiliers engagés, non pas dans un objectif de « faire de l’argent » mais du « comment donner du sens à son argent » pour favoriser l’insertion.

www.habitat-humanisme.org

Sandra Blondel

La Logitude ou la cohabitation inter-générationnelle

La Logitude La Logitude

L’action de La Logitude repose sur une idée simple : loger des étudiants, stagiaires, jeunes travailleurs ou toute personne à la recherche d’un logement au domicile d’une personne plus âgée disposant d’un espace d’habitation libre.

http://lalogitude.canalblog.com/

À lire | À voir

Fondation Abbé Pierre

Rapport sur le mal-logement 2011

http://www.fondation-abbe-pierre.fr/

Christian La Grange

Habitat groupé - Ecologie, partage, convivialité

Une autre façon d’habiter

Optimiser l’espace et mutualiser les efforts pour les bienfaits de la planète, telle est la philosophie de l’habitat groupé. À la fois écologique et convivial, il assure économies financières et énergétiques. Si chacun dispose de sa propre maison et conserve pleinement son intimité, le partage des matériels, des compétences, de certains aménagements ou encore des tâches ménagères est au coeur du concept. Comment lancer un tel projet, se regrouper, choisir son statut juridique… vous saurez tout en lisant ce livre.

http://www.terrevivante.org/

Bruno Parasote

Autopromotion, habitat groupé, écologie et liens sociaux

Comment construire collectivement un immeuble en ville ? Cet ouvrage donne des outils pour comprendre l’autopromotion et l’appliquer concrètement, définit le concept et son intérêt pour l’individu et pour la collectivité.

www.yvesmichel.org

États Généraux de l’ESS

États Généraux de l’ESS : Appel à participation !

Pour la première fois, tous les acteurs de l’économie sociale et solidaire vont se retrouver au Palais Brongniart à Paris, les 17,18 et 19 juin 2011, pour affirmer leur fierté de participer à une autre économie, au service de l’intérêt collectif.

A vous de faire la programmation et la réussite de ce grand événement !

L’événement au Palais Brongniart est le point d’orgue des Etats généraux de l’ESS, c’est l’événement de tous et de chacun ! Saisissez-le !

Échos Paca

Rassemblement pour la sauvegarde des Olivades

Alors que nous nous apprêtons à fêter les dix ans des Amap, Daniel Vuillon maraîcher ayant participé à la création de la première Amap en France est toujours menacé d’expropriation.

Afin de le soutenir, l’Association Sauvegarde des Olivades propose un grand pique-nique festif le dimanche 13 Mars sur la place de la Liberté à Toulon à partir de 11h.

Vous pouvez aussi signer une pétition en ligne sur www.cyberacteurs.org pour la sauvegarde des Olivades.

Pour plus d’informations, voici l’appel lancé par Daniel Vuillon.

http://www.olivades.com/

Quid des contrats aidés en Paca ?

Échos d’ailleurs

Appel à contributions : Rencontres Urbanisme participatif et créatif

Dans le cadre de ses prochaines rencontres, le réseau RELIER vous invite à leur présenter vos expériences et vos savoir-faire pouvant faire l’objet d’un témoignage dans l’un des ateliers thématiques, d’une animation pour les ateliers pratiques ou d’une intervention publique en soirée le 16 ou 17 juin.

N’hésitez pas à leur présenter en quelques lignes ou à l’aide de documents existants :

  • des actions que vous avez pu mener qui ferait sens pour éclairer les débats de telle ou telle table ronde.
  • des expositions, ouvrages, films, spectacles pouvant être mis en valeur dans un espace de documentation ou lors de la soirée festive.
  • des méthodes d’animations, de sensibilisation, etc. pouvant faire l’objet d’un atelier pratique.

Nous publions ci-dessous le déroulé et les contenus envisagés pour ces rencontres.

http://reseau-relier.org/

Calendrier des formations

9, 10, 16 et 17 mai 2011 - Marseille

Formation PAO libre par la pratique

Vous éditez une brochure, une plaquette ou un journal ? Vous en avez assez des logiciels commerciaux piratés que vous maitrisez mal ? Alors passez à Scribus (mise en page), Inkscape (dessin vectoriel) et The Gimp (retouche photo).

Offres d'emplois

  • Active - Pôle de l’économie solidaire : Chargé-e de projet
    L’association Active, pôle de l’économie solidaire Notre mission est de faire émerger des projets d’entreprise ainsi que toute initiative solidaire et innovante qui permettent de créer des emplois et d’enrichir le territoire de nouveaux services. Active a une particularité importante en terme de management : elle est constituée d’une équipe salariée de 5 personnes se partageant, par délégation du conseil d’administration, la gestion de la structure. Les personnes qui postulent devront donc adhérer à ce (...)
  • Association Nationale des Compagnons Bâtisseurs : Chargé-e de mission habitat et coordinateur-trice de projet
    L’Association Nationale des Compagnons Bâtisseurs, anime un réseau associatif implanté dans 7 régions, qui mène des actions de chantier pour l’amélioration de l’habitat des personnes précaires, s’inscrit dans les dispositifs de l’insertion professionnelle et favorise, dans le cadre des actions de chantier, la mobilisation solidaire de bénévoles et de jeunes volontaires. Elle recrute 2 collaborateurs/collaboratrices à temps plein : Un chargé de mission habitat et un coordinateur de projet Missions (...)
  • 71 - ACTIVE, Pôle de l’économie solidaire : Chargé-e de projets
    L’association Active, pôle de l’économie solidaire recrute un / une chargé(e) de projets. _ Notre mission est de faire émerger des projets d’entreprise ainsi que toute initiative solidaire et innovante qui permettent de créer des emplois et d’enrichir le territoire de nouveaux services. Active a une particularité importante en terme de management : elle est constituée d’une équipe salariée de 5 personnes se partageant, par délégation du conseil d’administration, la gestion de la structure. Les personnes (...)
  • Réseau rural régional : Chargé-e de mission animation dans le cadre du volet régional du Programme de Développement Rural Hexagonal 2007-2013 en Paca
    Le Réseau rural régional a pour finalités de décloisonner les relations entre acteurs du monde rural en leur permettant de se rencontrer, d’échanger et de travailler ensemble ; de faciliter la conception intégrée de projets de développement rural, en développant des approches et des travaux sur des bases territoriales, multisectorielles ou transversales ; d’améliorer la qualité des projets de développement rural financés par le FEADER et de favoriser leur valorisation tant au niveau régional, national (...)
  • 05 - Serres Lez’Arts : Agent de développement culturel
    Créée en 2003, Serres lez’ arts est une association d’art contemporain fédérant des artistes et organisant différents événements liés aux arts plastiques. Nos activités : « Exposition de Septembre » :une vingtaine de lieux de diffusion et de production d’art contemporain avec appel à projet (3 jours) Les défis d’artiste un événement annuel dédié aux arts visuels et à la création en direct (3 journées au printemps) Des Conférences Des cours et des Stages Projet nouveau « Ateliers d’Art Ambulants » qui (...)
  • 04 - La Fontaine de l’Ours : Animateur-trice « Environnement-vie quotidienne »
    Le poste : Poste animation-environnement-vie quotidienne, à partir du 2 mai 2011. Contrat de volontariat associatif de 1 an, possibilité de prolongement en CDI. Missions : 1. Accompagnement de groupe d’enfants sur des temps de découverte de l’environnement et des temps de vie quotidienne, 2. Participer au développement de l’association par la création de nouveaux modules pédagogiques. Diplômes : BTS-GPN-AN ou BPJEPS – nature- environnement Dépôt des candidatures : avant le 31 mars 2011 par (...)

Agenda des alternatives

Pour annoncer vos événements envoyez vos communiqués de presse à dynamo@apeas.fr


Mercredi 23 mars 10:30-12:00
Printemps pour une économie équitable

Vendredi 25 mars
Point de Bascule J-10

Vendredi 25 mars 18:00-20:00
Apéro Finance Solidaire

Samedi 26 mars
50 ans du CCFD

Samedi 26 mars 08:30-17:00
5ème Frioulade

Lundi 28 mars 18:00-21:00
Tour de france des Economistes atterrés

Mardi 29 mars 16:00-19:00
Construisons ensemble d’autres manières de parler d’économie solidaire Table citoyenne Etats Généraux de l’ESS

Mercredi 30 mars 13:00-16:30
présentation du projet de ferme associative des gouttes d’O

Du 1er avril 09:00 au 3 avril 21:00
Festival De la terre à la terre : Resistance is fertile

Samedi 2 avril 09:30-17:30
Contre-Grenelle 3 : Décroissance ou barbarie

Du 5 avril 14:00 au 5 mai 18:00
Forum Économie et Emploi

Mardi 5 avril 20:00-22:00
La finance solidaire parlons-en : Projection "Une cigales c’est quoi ?

Du 7 avril 10:00 au 8 avril 17:00
Rencontres Relier : « Eco Habiter solidaire en milieu rural »

Jeudi 7 avril 18:30-21:00
Inégalités et discriminations à l’école : entre question sociale et question ethnique

Vendredi 8 avril 18:30-21:30
Apprendre à lire la télé

Dimanche 10 avril 10:00-19:00
Journée Nationale de la Spiruline et de l’Alimentation Durable

Mardi 12 avril
Colloque : Mieux vivre ensemble localement... une utopie ?

Jeudi 14 avril 09:00-18:00
L’alimentation en question dans les États Généraux de l’ESS

Du 15 avril 18:00 au 16 avril 23:00
1er Forum Social en Provence

Vendredi 15 avril 20:00-23:00
Une autre histoire de l’éducation : une conférence gesticulée de Franck Lepage

Du 16 au 17 avril
6e édition de Souleù

Du 16 au 17 avril
Stage : Comment organiser les conditions d’un débat public sur l’école ? Avec Franck LEPAGE et Joackim REBECCA

Dimanche 17 avril
Journée internationale des luttes paysannes

Jeudi 21 avril 20:30-23:00
Conférence gesticulée : Inculture(s) 4 : Faim de pétrole ou une autre histoire de l’énergie

Jeudi 19 mai 18:30-22:00
Soirée ciné / débat « La désobéissance civile »
APEAS
Agence provençale pour une économie alternative et solidaire

Se désinscrire de cette lettre d'information

Creative Commons
cc