Si vous n'arrivez pas à lire correctement cette lettre, allez directement sur http://www.apeas.fr/IMG/lettre/lettre_20101119_2c0b2_fr.html
Offres d'emplois Agenda des alternatives novembre 2010

Edito

Au sommaire de ce numéro

C’était bien !

C’était bien l’automne 2010, des millions de français dans la rue pour dire leur désaccord à ceux qui nous gouvernent, dire leur refus d’un avenir sans espoir, soutenus par une grande majorité de français. C’était bien mais ça n’a pas changé les choses. Un gouvernement sourd au peuple, qui manie les médias comme les violences policières. Ça aurait un air pré-insurrectionnel. Et pourtant le mouvement ne s’est pas généralisé. Pas simple de changer le réel.

La grande force du système c’est que nous sommes plus ou moins liés à lui, tous porteurs d’un bout de propriété, de carrière, d’avantage, de fascination, de nombrilisme... Difficile alors de remettre en question dans ses fondements ce qui est en nous. Le capitalisme sait très bien créer des utopies factices (« avec un Iphone 4 vous vivrez mieux »).
Notre parade c’est de créer de vraies utopies, contrecarrer l’imaginaire autoritaire par un imaginaire libertaire.
Certains parlent de décoloniser l’imaginaire, d’autres de transition, auparavant on parlait de transformation sociale.

Le métier d’animateur c’est d’accompagner le changement. Autrement dit, passer du paradigme de l’individu et de l’avoir au paradigme de l’articulation entre l’individu et le collectif (en évitant le paradigme du collectivisme totalitaire).
J’ai toujours cru que le métier d’animateur c’était d’accompagner le changement social.

C’était bien de passer ces six dernières années à l’Apeas comme animateur, se confronter au réel, chercher des prises pour essayer de le transformer (on est alternatifs et solidaires), entre stratégies et compromis d’un côté et vraie liberté d’action de l’autre. Sans se prendre au sérieux.

Comme je pars ces prochains huit mois m’aérer la vie, je passe le relais à Sandra Blondel, animatrice, qui va se charger de la publication sur le site de l’Apeas et de la Dynamo, et changer le réel, avec vous.

À bientôt, Cédric Lefebvre

La BDIS

Plateforme d’échange et de coopération

Une enquête préfigurant le système d’échanges entre acteurs en région.

Encore en phase de développement, ce projet de Forum dédié aux échanges et aux coopérations entre acteurs verra le jour suite à l’enquête menée via le formulaire ci dessous à remplir par les porteurs de projet d’initiatives solidaires.

Accéder à la BDIS

PNG - 3.7 ko
Base de données des initiatives économiques et solidaires

Entrer les mots clés de votre recherche et cliquer sur Ok. Vous pouvez également suggérer une initiative ou inscrire votre projet en ligne.

Le Forum des Initiatives Solidaires

8e Forum des initiatives solidaires de Marseille

Un Forum pour valoriser les initiatives solidaires auprès du grand public et favoriser les rencontres entre institutionnels, acteurs économiques, entrepreneurs solidaires et grand public.
Les 25 et 26 novembre, à l’initiative du Piles de Marseille.

Échos Paca

Création d’un collectif Paca suite à la suspension des contrats aidées

Suite à l’information concernant la suspension brutale des contrats aidés, un collectif s’est monté à Marseille le 9 novembre 2010. Voici leur communiqué :

La cité de la consommation responsable s’ancre sur Marseille

Réunir dans un même espace une offre significative dans tous les secteurs de la consommation responsable ?
Développer les synergies entre acteurs dans un esprit de coopération économique ?
Créer un lieu de vie pour sensibiliser aux démarches de consommation responsable, favorisant la convivialité et les rencontres (restaurant bio, offre culturelle, expositions) ?
Proposer des espaces de bureaux mutualisés pour les acteurs non commerciaux de l’ESS ?

C’est pour répondre à ces questions que les acteurs d’une économie plus solidaire sur Marseille ont mis en chantier, il y a quelques mois, le projet de création d’une Cité de la consommation responsable, au service d’une économie équitable, tant il est aujourd’hui d’actualité que « résister, c’est créer ».

http://www.ccr-marseille.fr

Projet Mediter - women for change : programme européen sur le leadership féminin

L’objectif global du projet Mediter – Women for Change vise à renforcer le leadership des femmes au sein des Autorités Locales et des ONG et, à travers celles-ci, à fournir une réponse adaptée aux risques de marginalisation économique, politique et culturelle de la Région Méditerranéenne, l’une des aires stratégiques de gravitation européenne.

Le GRAIF est partenaire de ce programme.

http://graif.fr/

Sauver le Point de Bascule ? Pas si compliqué que ça !

Vivement maintenant ! Vivement maintenant !

La Bascule à atteint son point de rupture financier.
Le bilan est pourtant là : rue de Breteuil, dans le centre de Marseille, quatre ans d’activités sans aucune subvention, avec le bénévolat total d’une équipe, plus de 150 résidences d’artistes accueillies sur le principe de gratuité (soit plus de 600 artistes pluridisciplinaires), et une foultitude d’actions citoyennes avec rencontres, débats, projections, soirées de soutien. Plus de 300 soirées (15 000 personnes !) avec ce plaisir de vous accueillir dans la simplicité et vous proposer l’insolite, l’inattendu, parfois le nécessaire.

Le Toursky : théâtre de la culture et de l’agriculture

© Caroline Pelletti

Une fois n’est pas coutume, Richard Martin et son équipe nous entraînent dans leur sillage pour soutenir une cause qui leur est chère : le lien entre culture et agriculture.
Rendez-vous chaque vendredi de 17 h à 21 h sur les terrasses du Théâtre Toursky à partir du vendredi 15 octobre 2010.
Mises en scène autour d’un marché bio.

La Cigales Les Robines finance l’épicerie bio et itinérante La Belle Verte

Un club Cigales c’est un club d’investisseurs pour une gestion alternative et locale de l’épargne solidaire. En pratique c’est une vingtaine de personnes qui se rassemblent et épargnent un peu d’argent chaque mois pour soutenir ensuite des projets d’entreprise créateurs d’emplois et respectueux de l’environnement, social et naturel.

Les ateliers de Regain sur l’habitat groupé

La marmitte et le feu
Les ingrédients, c’est le foncier, le montage juridique et financier, le projet d’architecture… autant d’aspects qui relèvent de la technique. La recette, c’est la gestion du projet, la stratégie permettant de prendre les choses dans le bon sens. Enfin le feu, c’est l’énergie du groupe, la construction de ce « nous » collectif qui différencie un projet d’habitat groupé d’un immeuble collectif classique. Le feu et la marmite sont les composantes indissociables d’un projet réussi.

Raisons de plus pour être « Ravi » !

Un journal libre ne se consomme pas, il se lit. On ne l’achète pas, on finance son indépendance.

Démagogie politique, obsessions sécuritaires, xénophobie, régressions sociales, clientélisme et affairisme, mépris de l’environnement, conformisme des médias régionaux…

S’abonner

La Cigales Avenir, à Hyères, recherche épargnants solidaires

La Cigales (Club d’investisseurs pour une gestion alternative et locale de l’épargne solidaire) située à Hyères est à la recherche d’épargnants. Le Club est en pleine constitution n’hésitez pas à le rejoindre rapidement !

Les luttes sociales, terrains de solidarité…

Salariés de Monoprix Canebière en lutte pour le respect de leurs droits, à Marseille, octobre 2010 Salariés de Monoprix Canebière en lutte pour le respect de leurs droits, à Marseille, octobre 2010

Samedi 9 octobre 2010, le conflit opposant le personnel de Monoprix Canebière et sa direction a pris fin… [1].
En quoi l’économie alternative et solidaire peut-elle s’intéresser à cette actualité et qu’est-ce que ça peut bien nous apprendre d’être à l’écoute des luttes de salariés dans un quartier populaire comme celui de Noailles ?

Par Hélène Froment, le 11 octobre 2010.

Échos d’ailleurs

Suppression d’Envie d’Agir : une faille importante dans les missions éducatives d’Etat auprès des jeunes

Responsable technique et pédagogique des programmes Envie d’Agir et Défi Jeunes, au titre du Ministère de la Jeunesse et des Sports, pendant une grande partie de la décennie 2000–2010, sur le département des Bouches du Rhône, Bernard Poyet a suivi les quelques 500 porteurs de projet qui ont grandi dans le cadre de ce dispositif.

Nous publions ici son témoignage.

La finance solidaire au service de l’agriculture paysanne

Un Fonds de garantie « Paysans en Amap » vient d’être créé à l’initiative de Miramap (pour soutenir les paysans en Amap et l’agriculture locale.
Par Stéphanie Cabantous.

En savoir plus sur le site de Miramap

Portraits

Buëch Coopér’Actifs

Par ici le développement local ! Par ici le développement local !

Au début de l’automne nous avons rencontré une initiative pas banale dans la vallée du Buëch, territoire montagneux des Hautes-Alpes isolé au sein de la région Paca.
Cette Scic (la 3e du département des hautes Alpes) est née de militants actifs localement bien décidés à ne pas se résigner et à faire bouger les choses dans un territoire frileux aux changements. Actions collectives et développement local pour plus d’autonomie et des habitants.
Ou la naissance d’une oasis en plein désert.

Rencontre avec Hédy Haguercif et Éric Godfroy.

http://buechcooperactifs.com

Filières paysannes

Des courses locales et solidaires pour tous.
Maintenir une agriculture locale, soutenir des modes de production humains, favoriser des produits issus de circuits courts... Les enjeux économiques et sociaux d’un tel mode de consommation sont pas connus de tous.

L’Épicerie paysanne de quartier, portée par l’association Filière paysanne est à la fois un lieu de vente de produits locaux et un espace d’éducation populaire, pour que consommateurs et producteurs se réapproprient ensemble les filières alimentaires.

Va Voir Ailleurs

JPEG - 40.4 ko
Les ogres se gavent

« Un ogre c’est moi, c’est vous : c’est la faim insatiable dévorant l’enfant qui est en nous. » Voici comment Gérard Ollivier nous présente son prochain film qui devrait être diffusé à la rentrée 2011. En attendant, Gérard travaille d’arrache pied à la finalisation de son nouveau projet.

http://www.vavoirailleurs.com

Kokopelli

« Libération des semences et de l’humus ».
Kokopelli est un personnage de la mythologie amérindienne souvent représenté bossu et jouant de la flute et qui symbolise la fertilité et la germination. C’est aussi le nom qu’a choisi une association française qui distribue, cultive et récolte des semences issues de l’agriculture biologique et biodynamique à travers le monde dans le but de lutter contre l’érosion génétique et de préserver la biodiversité semencière et potagère. En effet, ces actions doivent garantir un contrôle de qualité de la chaîne alimentaire.

Par Laurence Brassamin

http://www.kokopelli.asso.fr

À lire | À voir

Anthony Brault - Scop le Pavé

Inculture(s) 4 : Faim de pétrole ou une autre histoire de l’énergie

« Le pétrole n’est pas un problème, c’est LE problème.
Pas celui des générations futures mais NOTRE problème. »

Quand on parle de la fin du pétrole on voit les visages se fermer. Un discours alarmiste de plus, dans le flot de ce que nous servent les grands médias sur le chômage, l’insécurité, les pénuries...

Évoquer la fin du pétrole dans une société toute entière organisée autour de cette énergie bon marché, abondante, facilement exploitable, c’est très anxiogène. Un peu comme regarder les réserves de nourritures s’épuiser sur un bateau.

Mariana Otero

Entre nos mains

Entre nos Mains, de Mariana Otero Entre nos Mains, de Mariana Otero

Que faire lorsque l’on est salarié et confronté à la menace de fermeture de son entreprise ? Quels sont les enjeux et les difficultés à surmonter pour envisager de la gérer de manière collective ?

Entre nos mains, le dernier film de Mariana Otero, se penche sur ces questions au côté des employés de Starissima, une confection de lingerie en redressement judiciaire de la région d’Orléans, au moment où ces derniers projettent de la reprendre en scop.

Par Nils Solari

Rob Hopkins

Manuel de Transition - De la dépendance au pétrole à la résilience locale

Le manuel de la transition, écrit par Rob Hopkins, vient d’être traduit en Français. Un guide méthodologique exceptionnel par la pédagogie qu’il utilise, les méthodes qu’il présente, et sa présentation très agréable.
Indispensable pour ceux qui n’attendent plus de changements d’en haut mais pensent que les initiatives de relocalisation de l’économie se construisent ici et maintenant.

Il est édité en France par l’excellente revue Silence ! en partrenariat avec les éditions Écosociétés au Québec.

Commandes sur le site de Silence !

Calendrier des formations

17 au 21 janvier 2011 - Marseille

Formation Logiciels de montage vidéo libres

Découvrez le montage audio et vidéo sous Linux : formation sur 5 jours avec Avidemux, Cinelerra, Audacity, Aegisub, DVDAuthor.

19,20 et 21 Janvier 2011 - Marseille

Nouvelles formes d’emploi, nouvelles organisations du travail dans les secteurs culturels

Comment mutualiser des moyens humains, matériels ? Comment coopérer ?... Des modes alternatifs permettent de répondre à des besoins non satisfaits pas l’emploi traditionnel, temps partiels, temps très partiels, saisonnalités, missions, double statuts, etc...

En partenariat avec l’Innef, l’Apeas vous invite à venir participer à ce séminaire.

23,24 et 25 février 2011

Nouvelles formes d’emploi, nouvelles organisations du travail

Comment associer habitants, acteurs économiques, et collectivités territoriales dans le développement d’un territoire ? Les nouvelles organisations du travail constituent une réponse à travers des outils structurels innovants et pragmatiques en favorisant la mutualisation de moyens humains et/ ou matériels, et la coopération.

A partir de février 2011 - Marseille

Certification Innovations socio-économiques

La formation "Innovations socio-économiques, économie solidaire, économie plurielle et société de services" est
- coordonnée par le Cnam
- sous la responsabilité de Jean-Louis Laville, professeur titulaire de la chaire Relations de service
- en partenariat avec l’APEAS

Faites-vous accompagner

Le Dispositif Local d’Accompagnement : DLA

Offres d'emplois

  • Recyclodrome : Chargé(e) de communication recyclerie
    L’association Recyclodrome est une ressourcerie implantée dans le centre­ ville de Marseille. L’objectif est de lutter contre le gaspillage, en proposant comme alternative la réduction et la valorisation des déchets par le réemploi. Mission générale Le Recyclodrome recherche une personne communicante dont la mission générale consiste à améliorer la visibilité de ses activités ; le(a) chargé(e) de communication sera responsable des pôles communication et sensibilisation de la ressourcerie. Tâches (...)
  • Comité de bassin d’emploi du Pays Cavare et des Sorgues : Chargé de mission création et développement d’activités
    Missions du poste Accompagner les porteurs de projets de création/reprise d’entreprise, en collectif comme en individuel (étude de marché, statuts juridiques et fiscaux, prévisionnels financiers, aides à la création/reprise). Mener des actions de promotion de l’économie sociale et solidaire et accompagner des porteurs de projet. Conduire des études auprès des entreprises et des associations. Organiser et animer des réunions thématiques et forums. Être force de proposition pour développer le (...)
  • Cré-sol : Chargé/e de projet finance solidaire
    Le Cré-sol, Centre réseau économie solidaire réunit des acteurs de l’économie solidaire en région Centre depuis 8 ans. L’association travaille autour de logiques de réseaux afin de renforcer et structurer l’économie solidaire. Poste basé à Tours au siège du Centre réseau d’économie solidaire en région Centre – Cré-sol à pourvoir dès maintenant. Ce poste vise à mettre en place, animer et développer des outils de financement solidaire au service des projets collectifs d’économie solidaire. La personne recrutée (...)
  • Assistant-e polyvalent-e
    L’association la Tchatche a pour mission de favoriser le débat sur les enjeux politiques, sociaux, économiques, culturels et environnementaux communs aux habitants de la région Paca, à travers l’organisation de rencontres, d’événements, et, bien entendu, en publiant le Ravi le mensuel régional qui-ne-baisse-jamais-les-bras ! Le poste placé sous la responsabilité du coordinateur de l’équipe assure l’assistanat des quatre pôles d’activité de l’association : rédaction et diffusion du journal, développement (...)
  • Cie l’Estock Fish : Chargé-e de la production et du développement
    Missions : De façon générale, le salarié aura à assister de façon polyvalente l’équipe (l’administratrice, le chargé de diffusion, les artistes et les techniciens) dans l’organisation des représentations et tournées des spectacles. Production : montage des productions, suivi logistique des contrats de cession, suivi de la communication (plaquettes et dossiers avec la créatrice graphique ; site internet avec le webmaster) Développement : rédaction des dossiers de demande de subvention, suivi des (...)
  • Le Loubatas : Chargé-e de mission énergie
    Le Loubatas est une association loi 1901 dont l’objet est l’éducation à l’environnement, la promotion des énergies renouvelables et la maîtrise de l’énergie. Les pédagogies actives, comme la pédagogie de projet, sont privilégiées. Structure L’association gère un centre d’hébergement bioclimatique (écogite de groupe) fonctionnant à l’énergie solaire, ce qui la rend pionnière dans les domaines de l’éducation à la gestion des ressources et du développement durable. Elle compte aujourd’hui une équipe (...)

Agenda des alternatives

Pour annoncer vos événements envoyez vos communiqués de presse à dynamo@apeas.fr


Lundi 22 novembre 09:00-17:00
Les pratiques de mutalisation et de coopération dans le secteur culturel

Mercredi 24 novembre 19:00-23:30
Soirée de soutien au café culturel Le Court-circuit à Nice

Jeudi 25 novembre
5e Forum de l’ESS des Hautes-Alpes

Jeudi 25 novembre 14:00-18:00
1er forum Créer et travailler dans l’économie sociale et solidaire

Jeudi 25 novembre 15:00-19:00
Table ronde : la participation des citoyens dans les initiatives solidaires

Vendredi 26 novembre
L’autoproduction accompagnée : un levier de changement

Du 26 au 27 novembre
Le Temps des alternatives solidaires

Du 26 au 27 novembre
5e journées Commerce équitable-Consommation responsable de Digne

Vendredi 26 novembre 09:00-12:00
Forum : Comment entreprendre et financer une initiative solidaire dans les Bouches du Rhônes ?

Vendredi 26 novembre 14:00-17:00
Forum : Découvrir et participer à des projets citoyens de Marseille

Vendredi 26 novembre 15:00-18:00
Réunion d’information sur la production d’une électricité éthique

Vendredi 26 novembre 17:00-19:00
Comment faire de l’économie et la finance solidaires des outils en faveur du logement des plus démunis

Samedi 27 novembre 10:00-12:00
Visites de l’habitat durable

Lundi 29 novembre
Energies renouvelables, circuits courts alimentaires, … : de nouvelles coopératives de producteurs et consommateurs

Mardi 30 novembre 15:00-20:00
Rencontres régionales de la vie associative 2010

Vendredi 3 décembre 14:00-16:00
Le citoyen, le savant et le politique : concilier démocratie et écologie
APEAS
Agence provençale pour une économie alternative et solidaire

Se désinscrire de cette lettre d'information

Creative Commons
cc