Si vous n'arrivez pas à lire correctement cette lettre, allez directement sur http://www.apeas.fr/IMG/lettre/lettre_20100203_e385a_fr.html
Offres d'emplois Échos Paca Agenda des alternatives février 2010

Edito

Au sommaire de ce numéro

La transition pour changer d’avenir

Des scientifiques affirment que les jeunes générations ont de grandes chances d’avoir une espérance de vie inférieure à celle de leurs parents (à cause des pollutions multiples). Au train où vont les choses, on peut s’attendre à des accidents climatiques sans savoir précisément ce qui arrivera. La crise énergétique va générer des catastrophes en chaîne, alimentaires notamment. Comment vivrons-nous dans trente ans ?

Je trouve qu’il y a une dimension générationnelle et métaphysique dans cette incertitude sur l’avenir.
Générationnelle car le pillage des ressources et la détérioration de la biosphère, correspondent à une génération de vivants, ceux qui sont nés après-guerre (le baby boom pour aller vite), qui lègueront à leurs petits enfants un monde chaotique. Bien sûr je ne prends pas à partie mes ainés, ils sont tout autant que moi les éléments d’un système (voir à ce sujet l’interview éclairante d’Alain Accardo). Le comble de l’ironie c’est que c’est en travaillant pour le progrès de l’humanité que cette génération a confondu science et progrès, croissance économique et développement humain, travail forcené et épanouissement, consommation et bien-être...
Il y a une histoire métaphysique également. Nous sommes aujourd’hui obligés de penser le présent en fonction des contraintes futures : laisser une Terre vivable à nos descendants. Et sauf à avouer un cynisme meurtrier, la question de ce que nous voulons faire de ce laps de temps sur terre avec nos congénères se pose âprement.

Personnellement, à défaut de solution, j’opterais pour deux postures.
D’abord celle de l’amour, comme acceptation de l’altérité et point de départ d’une démocratie (voir l’excellente chronique de Patrick Viveret "L’Amour au temps des tragédies", parue dans le dernier numéro de Territoires, citant le dernier livre d’Alain Badiou (!) Eloge de l’amour).
Ensuite, pour faire écho au dernier édito de nos copains d’Eco Sapiens, favorisons la sortie du vieux monde et ne cédons pas au catastrophisme ambiant. Pour ce qui est du catastrophisme, je me fie volontiers à Jean-Pierre Dupuy auteur du fameux Pour un catastrophisme éclairé, dans lequel il a cette phrase extraordinaire : "nous ne croyons pas ce que nous savons". Depuis vingt ans, les indicateurs sont au rouge ; le PNUD, le GIEC et les écologistes lancent des alertes, mais (presque) rien ne change.
Quant aux faux remèdes, le capitalisme sait très bien s’en accommoder (les ingurgiter même) : l’échec du sommet de Copenhague où les grandes puissances converties au développement durable cèdent au poids des lobbys étant un bon exemple. "La maison brûle et nous regardons ailleurs" avait dit un Président de la République française, peut-être faut-il se demander pourquoi. Pour changer la société, il faut changer ensemble et commencer par se changer soi-même.

Alors peut-être que sortir du vieux monde c’est rechercher la transition partout où c’est possible, à partir d’initiatives locales, écologiques et solidaires. C’est reconstruire une économie là où nous vivons à partir de besoins réels et non fantasmés, relocaliser des activités et préparer des territoires à l’après pétrole. On parle alors de territoires en résilience, capables de surmonter la fracture de la mondialisation et de retrouver une autonomie.
Évidemment la transition est avant tout une histoire d’amour, c’est à dire d’acceptation de l’altérité et de démocratie.

Finalement la transition n’est-ce pas le projet concret de l’économie alternative et solidaire ?

Si le sujet vous intéresse et que vous avez réussi à lire jusqu’ici, n’hésitez pas à réagir !
A bientôt,
Cédric Lefebvre

Adhésion

Renouvellez votre adhésion 2010

Adhérer mais pourquoi ?

Parce que vous pensez que l’on peut agir pour que l’économie ne soit pas uniquement au service d’une accumulation des richesses.
Parce que vous souhaitez que l’économie ne soit pas une finalité mais un moyen au service d’un projet de société basé sur des valeurs de solidarité, de durabilité, de vivre ensemble.
Parce que vous souhaitez que se multiplient les initiatives citoyennes et solidaires sur notre région.
Parce que vous pensez que ceux qui portent ces initiatives ne doivent pas rester isolés, mais agir ensemble pour faire entendre collectivement ce qu’ils représentent en tant qu’alternative à la conception capitaliste de l’économie.

PDF - 264.8 ko

Passez de l’idée au projet avec les ateliers du Piles

Prochains ateliers à Marseille, du 23 février au 30 mars 2010

Atelier mars 2009 Atelier mars 2009

Les cycles d’ateliers se déroulent trois fois par ans. Ils sont gratuits et s’adressent à toute personne qui souhaite inscrire son projet dans l’économie solidaire pour leur permettre de passer de l’idée au projet.

Calendrier des formations

2, 8 et 9 mars 2010 - Marseille

Formation marketing solidaire

Le marketing, évocateur des stratégies d’influence de la pub, peut-il servir les enjeux d’activités fondées sur le bénéfice social et humain ?
Comment positionner une activité et la soutenir par des actions commerciales et de communication, sans la dénaturer ?
Faire du « marketing solidaire », est-ce possible ?

La BDIS

La BDIS

PNG - 3.7 ko
Base de données des initiatives économiques et solidaires

La BDIS est une base de données dynamique en ligne qui référence des initiatives solidaires. Les fiches descriptives qu’elle contient donnent des informations sur : l’identité, le statut, l’organisation, le territoire d’intervention, les secteurs d’activités, les partenaires...

Utilisez là, inscrivez-vous !

http://www.la-bdis.org

Festi’Sol

18 janvier 2010 à St Zacharie

2e Réunion régionale Festi’Sol

Beau temps ... froid et sec ... pour démarrer l’année sous une yourte... celle de la Compagnie Art’euro.
Plus de 50 personnes venues de toute la région se sont retrouvées le 18 janvier à Saint-Zacharie.

Compte rendu de cette 2e rencontre régionale sur le site de Festi’Sol

Après développement

Retour sur le sommet de Copenhague déc. 2009

Mobilisation massive pour la justice climatique

À Copenhague, en décembre 2009, en marge du processus officiel de négociations qui a donné ce que l’on sait [1], un sommet alternatif a rassemblé des milliers d’activistes du monde entier pour prôner la justice climatique et faire ainsi converger les enjeux sociaux et la crise écologique.
Par Véronique Pomiès, pour La Dynamo

Portraits

Petits crobards entre amis

Charly-N et Djanf, dessinateurs satiriques de l’ESS.

Le premier album paru en 2007 Le premier album paru en 2007

Début janvier, il pleut et il fait froid, rendez-vous dans un bar du Vieux Port avec Jean-Philippe, dit Djanf, dessinateur satirique. Avec son compère Alexandre, dit Charly-N, au scénario, rencontré sur les bancs de la fac de sciences-éco de Marseille (mention économie sociale et solidaire), ils croquent les travers du monde.
En décembre 2006 La Dynamo publiait un premier dessin d’eux, deux nouveautés pour ce petit journal. Entre humour potache et satire, ils ont l’art de faire ressortir les contradictions inavouées des gens pleins de bons sentiments. Et si parfois ça peut faire mal, souvent ça fait du bien.

5000 ans de sagesse

Pour voir loin, nous grimpons sur les épaules des géants

Il y a longtemps que la méritocratie à la française consacre les serviteurs du pouvoir et non ceux du peuple. Ainsi dans le monde politique et économique la corruption est omniprésente.

Échos d’ailleurs

Colportage des savoirs de la participation citoyenne

Avec Colportage, le Mouvement pour le développement solidaire agit pour transmettre des savoirs-faire de la coopération et de la participation citoyenne.

PNG - 150.9 ko
Livret de Colportage #2

Le MDS situe son action au croisement de l’éducation populaire, de l’économie alternative et solidaire et du développement social local.
Modestes et expérimentales, il apparaît souvent difficile de faire connaître et de partager des micro-initiatives citoyennes. Pour aider les acteurs, associations ou habitants, à s’organiser dans leur démarche et à dupliquer leurs idées.

Colportage

lisez Le Colibri, solidaire et distributif !

La revue des expériences d’économie durable, distributive et solidaire publie son deuxième numéro...

Avec le marrainage et le parrainage d’Héloïsa Primavera, Marie-Louise Duboin, Patrick Viveret, François Plassard, Philippe Derudder, feu Jean Cardonnel.

http://www.lecolibri.org/

Appel

Alimentons les régions

Pour le droit à une alimentation saine et équilibrée pour tous,
Pour une politique foncière agro-écologique,
Pour l’emploi des jeunes

Produire local, manger local Produire local, manger local

"La nourriture ne doit pas voyager" Pierre Rabhi

Communiqué de presse de l’Adels et de l’Unadel

Plaidoyer pour les conseils de développement

Alors que le projet de loi de réforme des collectivités territoriales sera bientôt examiné par nos parlementaires,

l’Association pour la démocratie et l’éducation locale et sociale (Adels) et l’Union nationale des acteurs et des structures de développement local (Unadel) attirent l’attention des pouvoirs publics sur les implications de la suppression des pays et, de ce fait, des conseils de développement qui les accompagnent.
Au-delà des autres dispositions de ce texte, les mouvements nationaux qui œuvrent pour une démocratie de proximité expriment leurs inquiétudes devant la fin programmée de la seule instance rendue obligatoire par la loi pour associer les habitants et les forces vives des territoires de projet à la définition de leur avenir.

Un espace ESS sur Netvibes

Un espace dédié à l’ESS viet d’être créé sur Netvibes par Michel Briand, élu local à Brest.

Pour ceux qui ne parlent pas les nouvelles technologies, ça veut dire un site internet qui agrége automatiquement des articles parus sur d’autres sites liés à l’ESS.
Netvibes est un agrégateur de flux RSS, inventé en 2005 par le français Tarik Krim.

http://www.netvibes.com/ecosol

Appel d’Autrans 2010

Favoriser les expérimentations de monnaies complémentaires

Chaque année les participants des rencontres de l’internet lancent un appel aux pouvoirs publics

Les Réseaux d’échanges réciproques de savoirs se restructurent

Il y a quelques mois, le mouvement des réseaux d’échanges réciproques de savoirs a dû cesser ses activités, en raison de financements publics insuffisants.

JPEG - 2.4 ko

Mais le Mrers, qui fédérait les réseaux, n’est pas resté en friche très longtemps, puisqu’il a été remplacé par le Foresco (Formations réciproques, échanges de savoirs, créations collectives...

Offres d'emplois

  • CollaborateurRICE polyvalentE
    Mission : Il s’agit de vendre les produits Ardelaine sur les foires et salons bio dans toute la France. Cette mission sera complétée par une activité de production en atelier (nous assurons la formation) sur le site de St Pierreville en Ardèche où la plupart des activités de la coopérative sont regroupées. Poste : CDD dans un 1er temps, temps plein, rémunéré au SMIC. Pour postuler : Pour postuler, envoyer votre CV et votre lettre de motivation par mail à manuella.philippot@ardelaine.fr avant le 30 (...)
  • ChargéE de gestion
    Finalité du poste Assurer le fonctionnement et la gestion de l’association sous la responsabilité du directeur. Les missions du poste Missions principales : Gestion administrative courante de l’association Traitement du courrier, accueil téléphonique, mails, achat des fournitures, intendance… Effectuer les encaissements et décaissements (tenue du journal de caisse, mise à jour des échéanciers paiements, établir les reçus, établir et faire le suivi de la facturation pour les prestations de services, (...)
  • AssistantE de direction - administration des ventes
    Tudo Bom ? C’est une marque de mode équitable fabriquée au Brésil (plus d’informations sur le site http://www.tudobom.fr), avec une équipe de sept personnes basée à Paris. Pour accompagner son développement elle recrute unE AssistantE de direction - administration des ventes. Description du poste Date de début de mission : 1er février 2010 Lieu : Paris 10ème Sous la responsabilité du président et de la directrice de marque, l’assistant(e) de direction participera à l’ensemble des activités (...)
  • 75 - Délégué général
    Missions : La Fédération nationale d’agriculture biologique (9 salariés) cherche un-e Délégué-e général-e, qui aura en charge le pilotage général et la représentation politique de la Fnab, en lien étroit avec son bureau et son Conseil d’administration : Appui aux responsables professionnels dans la représentation de la Fnab et la communication externe ; Encadrement de l’équipe de salariés ; Responsabilité du budget et coordination de la recherche de financements ; Animation de la fédération (AG, réunions (...)
  • 83 - Chargé de développement
    Employeur : L’association Méditerranée Larges Horizons (MLH) Responsable hiérarchique : La coordinatrice de Méditerranée Larges Horizons par délégation du comité de pilotage MISSIONS Intégré(e) à l’équipe projet d’Atousvar qui vise la mise en réseau de sites œuvrant pour le tourisme solidaire dans le Var, la mission consiste à assurer l’amorçage d’une agence de tourisme solidaire dans le Var ORIENTATIONS GENERALES DU POSTE Inscrire son action dans un réseau de partenaires engagés dans la lutte contre la (...)
  • 69 - Directeur h/f
    Le collège coopératif Rhône Alpes est un établissement associatif de formation supérieure et continue dans le secteur de l’action sociale et de l’économie sociale et solidaire, basé à Lyon depuis 1976. Poste Poste à pourvoir pour la rentrée universitaire 2010 de Directeur, cadre catégorie H, selon la convention collective nationale des organismes de formation. Mission Directeur du CCRA, vous avez pour mission de promouvoir l’établissement en étroite collaboration avec le Conseil d’Administration de (...)

Échos Paca

Agenda des alternatives

Pour annoncer vos événements envoyez vos communiqués de presse à dynamo@apeas.fr

APEAS
Agence provençale pour une économie alternative et solidaire

Se désinscrire de cette lettre d'information

Creative Commons
cc