Jean-Paul Jambon

Habitat et Humanisme : un logement pour bâtir un avenir


Origine et actions

Habitat et Humanisme a été crée à Lyon en 1985, par Bernard Devert, promoteur immobilier devenu prêtre, porté par les encouragements de l’Abbé Pierre. Appuyé par un groupe d’Amis (sociologue, économiste, banquier), le projet Habitat et Humanisme est né à partir de la constitution de la SCI 1515, ayant permis ainsi l’acquisition du premier immeuble, par ce petit groupe de citoyens engagés. Dans l’état de crise du logement en particulier pour les personnes les plus défavorisées, ils ont imaginé et réalisé un projet collectif d’investisseurs immobiliers engagés, non pas dans un objectif de « faire de l’argent » mais du « comment donner du sens à son argent » pour favoriser l’insertion.

Mais le projet Habitat et Humanisme n’est pas qu’immobilier. Pour des personnes désocialisées ou seules, l’accès à un logement n’est pas tout, encore faut-t-il leur permettre de se réapproprier leur vie et la ville. L’accompagnement est donc le complément indispensable ; il est l’un des piliers du mouvement et la force générée par les bénévoles engagés dans cette thématique. Cet accompagnement n’a pas pour objet de se substituer aux structures institutionnelles, mais de créer du lien de proximité , de voisinage , de faire que la personne logée puisse avoir « un référent » selon ses besoins. Notons que les locataires sont de vrais locataires : ils ont un bail, paient un loyer certes très modeste et sont souvent solvabilisés par les APL. Accompagner, mais ne pas faire à la place, et responsabiliser.

Quel financement ?

L’acquisition et la réhabilitation impliquent de disposer de moyens financiers. Si les subventions de l’Etat et les emprunts permettent de compléter les apports en fonds propres, la recherche de fonds est donc la première phase du projet, et là interviennent l’épargne et l’investissement solidaire.

La Foncière d’habitat et humanisme est une PME reconnue entreprise solidaire qui fait appel à l’investissement public. Régulièrement (en principe chaque année) est faite une augmentation de capital sous contrôle de l’AMF afin de permettre la construction ou l’acquisition de logements (actuellement environ 250 /an). (Habitat et Humanisme a été aussi participant à la création du comité de la charte « don en confiance » et en est adhérent agrée). Actuellement le capital en est détenue par 45 % de personnes privées (environ 9000) et 65% de personnes morales, lesquelles sont principalement des fonds d’investissements en produits solidaires. D’autres possibilités existent pour participer à l’action d’habitat et humanisme via des livrets d’épargne solidaire (Crédit Coopératif, crédit mutuel), des assurances vies . Désormais la plupart des réseaux bancaires disposent de ces possibilités....ils le font peu savoir , il faut réclamer !

Grâce à la récente obligation faites aux entreprises assujettis à l’épargne salariale, 5 à 10% des fonds investis doivent l’être dans des structures de l’économie solidaire via des FCPES , Habitat et Humanisme en étant l’un des principaux bénéficiaires. C’est donc via cette épargne salariale que de très nombreux salariés participent et se « retrouvent » des acteurs...actifs de l’ESS souvent sans le savoir. En essaimant progressivement dans les départements de Rhône- Alpes puis région parisienne puis Marseille, c’est sur ce même principe d’origine de quelques amis ou connaissances qui se regroupent autour d’un projet que se crée une association locale Habitat et Humanisme (en principe par département). Ainsi se sont développées et se développent les associations désormais regroupées au sein d’une fédération nationale reconnue d’utilité publique.

Le réseau

Chaque association , actuellement 51 présentes dans plus de 60 départements, tout en adhérent à la charte et aux principes d’Habitat et Humanisme, développe des projets adaptés aux besoins de son territoire, à ses capacités financières de production de logements ainsi qu’aux affinités des bénévoles la composant.

Axé principalement sur l’engagement de bénévoles (2300) en s’appuyant sur un groupe de salariés (200), le mouvement Habitat et Humanisme via la foncière Habitat et Humanisme est propriétaire de plus de 2000 logements et en gère autant par l’intermédiaire d’AIVS (agences immobilières à vocation sociale).

Cette création d’AIVS (10 sont actuellement directement dans le réseau Habitat et Humanisme) est aussi la caractéristique de cette action de pionnier et expérimentateur d’Habitat et Humanisme, qui a ainsi été le créateur du FSL (fonds de solidarité logement ) désormais porté par les Conseils Généraux.

Toujours dans ce soucis de démontrer que « c’est possible » Habitat et Humanisme a été à l’origine de la création des maisons relais, structures d’habitat semi collectif, dans lesquelles des personnes pas encore aptes à s’assumer dans un logement isolé bénéficient d’un vrai logement individuel, tout en pouvant bénéficier de structures intégrées dans la maison avec l’appui des équipes de bénévoles et de salariés . Habitat et Humanisme en gère plus de 30 et 14 sont en réalisation.

Habitat et Humanisme se veut aussi interpeller les pouvoirs publics via le collectif national des associations unies contre le mal logement et la précarité. Une sensibilisation et un encouragement vis à vis des propriétaires de logements vacants est aussi une action forte.

En région Paca

En région Paca Habitat et Humanisme est présent à Marseille (habitat et humanisme provence) , à Toulon (habitat et humanisme var), à Nice (habitat et humanisme alpes maritimes) .

Concernant plus particulièrement Habitat et Humanisme Var, les difficultés à lever des fonds, et la confrontation aux prix du foncier rendent les projets difficiles. Pour l’instant un immeuble de 6 logements a été réhabilité à Toulon dans le cadre du PRU sous l’égide de l’ANRU. Mais grâce justement à l’épargne salariale qui est collectée au plan national, et qui fait donc l’objet d’une mise en commun d’affectation des fonds entre les diverses associations pour des projets locaux innovants, Habitat et Humanisme VAR est engagé dans la réalisation d’une maison relais de 20 logements à Gonfaron, sur un terrain cédé par la commune dans le cadre d’un bail emphytéotique à un prix symbolique.

Habitat et Humanisme Var s’est résolument engagée dans une implication inter associative et de participation à des réseaux : Pôle Paca de lutte contre l’habitat indigne, RREP (réseau énergie et précarité), forte implication dans les réseaux de l’ESS (signataire de la charte APEAS et adhérent), membre du comité de pilotage de la journée de l’ESS dans le Var, organisation d’événement dans le cadre du mois de la finance solidaire (finansol), participation à des salons et conférences sur la finance solidaire ...

La plupart des bénévoles de l’association varoise sont aussi impliqués dans d’autres associations de solidarités :Fondation Abbé Pierre, Fondation de France, secours catholique, samu social......

Habitat et Humanisme Var s’engage aussi dans la constitution d’un collectif d’acteurs Toulonnais de la Culture, partant du principe qu’une insertion réussie ne peut se faire sans une appropriation de la citoyenneté et un accès facilité à la culture.

Créée en 2002 et après une longue errance par manque de locaux n’ayant pas facilité son développement, l’association varoise dispose désormais au cœur du centre ancien de Toulon, d’un bureau certes modeste mais qui affiche clairement son engagement : « des clés pour une économie sociale et solidaire » .

Cet affichage se concrétise par un partage de ces bureaux avec l’association Var Equitable qui assure la promotion du commerce équitable dans le Var ; d’autres associations en besoins ponctuels bénéficient aussi de cette mis à disposition.

Animée par une vingtaine de bénévoles, 60 adhérents et plus de 160 varois épargnants (via l’épargne salariale non compris) et investisseurs apportent leurs engagement financier solidaire.

Se refusant à n’être considéré que comme un constructeur de logements, et toujours dans sa démarche de pionnier expérimentateur du possible, Habitat et Humanisme s’est engagé dans la thématique de réalisation d’immeubles inter-générationnels, d’habitat partagé ceci en s’appuyant sur la Fondation habitat et humanisme /institut de France

Contact :
Georges Monnoyeur
Président d’habitat et humanisme Var - Délégué ESS
g.monnoyeur@habitat-humanisme.org

Mis à jour : mercredi 21 mars 2012
La dynamo

· Lire les anciens numéros