Communiqué du Mouvement pour l’Economie Solidaire (MES)

Pas d’économie solidaire sans démocratie, pas de démocratie sans liberté de la presse




En assassinant les grandes figures de Charlie Hebdo, les meurtriers ont signifié que la liberté d’expression peut se payer par la mort. C’est extrêmement grave, quelles que soient les motivations avérées des criminels dont on ne sait rien en dehors des suppositions liées à quelques indices. Un tel crime a de toute façon comme conséquence potentielle de répandre la peur et d’engendrer des réponses absurdes de rétorsion à l’égard des personnes de confession musulmane.

L’économie solidaire est fondée sur la démocratie dont la liberté d’expression est un prérequis. Les acteurs de l’économie solidaire œuvrent à créer des conditions du bien vivre grâce à la prise en compte des besoins fondamentaux de tous les êtres vivants pour construire une société du respect mutuel qui permet à chacun liberté de circulation, d’expression et d’existence.

Le Mouvement pour l’Économie Solidaire se tiendra toujours aux côtés de ceux qui défendent ces valeurs et adresse toute l’expression de sa profonde fraternité à tous ceux qui sont endeuillés par l’attentat inique fait à l’intelligence et à la joie de vivre dont ont été victimes ceux qui sont tombés sous les balles de la haine.

Nous nous associons à l’appel de la LDH, la Licra, le Mrap et SOS Racisme qui appellent tous les citoyens à sortir de chez eux partout en France le dimanche 11 janvier 2015 à 14h30, en hommage aux victimes de la tuerie de Charlie Hebdo.

Relayé par l’APEAS, membre du MES.

Mis à jour : vendredi 9 janvier 2015
La dynamo

· Lire les anciens numéros