Novembre 2010

Création d’un collectif Paca suite à la suspension des contrats aidées


Suite à l’information concernant la suspension brutale des contrats aidés, un collectif s’est monté à Marseille le 9 novembre 2010. Voici leur communiqué :

«  Nous, acteurs des secteurs culturel, éducatif et social, étions réunis, en assemblée générale, ce mardi 9 novembre 2010 à Marseille, suite à l’annonce par le Pôle Emploi de la suspension des contrats aidés relevant du secteur non marchand : Contrat Unique d’Insertion – Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi (CUI CAE). Cette annonce, relayée par Pôle emploi, est en fait une décision préfectorale, donc de l’État, et marque un pas de plus dans la politique actuelle de destruction de l’emploi social.

De nombreuses structures implantées en Région Paca sont touchées par cette décision aussi soudaine que brutale qui ne tient aucun compte des réalités humaines. Les conséquences de la suspension des contrats CUI CAE placent les employeurs et les salariés dans une situation d’extrême urgence.

Certaines embauches validées par le service Pôle Emploi dans le cadre de contrat CUI CAE sont remises en cause alors que les salariés sont actuellement en poste. D’autres salariés sont informés de cette suspension alors même que leurs contrats de travail devaient débuter ou être renouvelés dans les prochains jours. Si cette suspension était maintenue, qu’adviendrait-il de ces personnes ? Leur nouveau statut ne les rendrait-il pas inéligible à ce type de contrat ?

Les Contrats Unique d’Insertion – Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi (CUI CAE) sont pour certains la première étape d’un parcours d’insertion sociale et professionnelle, qui serait brutalement interrompu par cette décision. Pour d’autres, il s’agit de garder pied dans des secteurs qu’ils connaissent et d’activer leurs compétences suite au manque de proposition d’emplois de droit commun. Une décision qui touche les salariés les plus précaires de nos professions. Cela revient à détruire tout le travail d’accompagnement mené par les acteurs de terrain : travailleurs sociaux, accompagnateurs et conseillers à l’emploi dont les agents de Pôle Emploi...

Cette suspension, annoncée aujourd’hui comme temporaire, représente la perte d’un nombre considérable d’emplois en région et remet en cause l’activité de nombreuses structures, qui n’ont d’autre recours que ces contrats aidés pour assurer leur fonctionnement. Et nous engageons notre démarche dans la volonté d’aboutir à une véritable politique de l’emploi et de sortir des contrats précaires qui touchent particulièrement le secteur non-marchand.

Nous, acteurs des secteurs culturel, éducatif et social, exigeons la dotation budgétaire permettant d’honorer les engagements pris envers les salariés ou futurs salariés et la garantie du maintien des contrats aidés.

Nous exigeons des garanties sur le fait que ces suspensions n’occasionnent pas le glissement des personnes concernées vers un statut les rendant non-éligibles à de futurs contrats.

Nous appelons l’ensemble des acteurs de terrains, structures, services et personnes concernés des départements des Alpes-Maritimes, des Alpes-de-Haute-Provence, des Bouches-du-Rhône, des Hautes-Alpes, du Var et du Vaucluse à nous rejoindre dans cette réflexion.

Nous appelons l’ensemble des acteurs de terrains, structures, services et personnes concernés des départements des Alpes-Maritimes, des Alpes-de-Haute-Provence, des Bouches-du-Rhône, des Hautes-Alpes, du Var et du Vaucluse à nous rejoindre lors de la prochaine Assemblée Générale qui se tiendra le lundi 15 novembre à partir de 18h00 à La Compagnie 19, rue Francis de Pressensé 13001 Marseille pour débattre de cette situation et plus globalement de la politique de l’emploi dans les secteurs culturel, éducatif et social et à participer à la :

Manifestation du jeudi 18 novembre 2010 à 14h00
Devant la Préfecture de la Région Paca – Boulevard Peytral – 13006 Marseille

NOUS FOURNISSONS UN VRAI TRAVAIL. NOUS EXIGEONS DE VRAIS CONTRATS.  »

Le collectif Paca pour le maintien de l’emploi dans le secteur non-marchand

IMPORTANT : N’hésitez pas à remplir le questionnaire en ligne afin de recenser les difficultés des structures touchées par cette suspension. cliquez ici

Un journal libre ne se consomme pas, il se lit ! Un journal libre ne se consomme pas, il se lit ! Soutenez Le Ravi !

Article du Ravi de novembre 2010 :

La Préfecture suspend les CUI.
Depuis quelques jours, la consigne est passée dans les Pôles emploi de la région : plus de contrats uniques d’insertion (CUI), que cela soit en création ou, pire, en renouvellement. « La Préfecture nous a interdit d’en faire car les caisses son vides, au moins jusqu’à la fin de l’année », annonce une conseillère de Pôle emploi des Chartreux, à Marseille.
Pour les associations, qui se dépêtrent déjà avec leur trésorerie en fin d’année, c’est le coup de bambou. Car de nombreux contrats d’insertion ont permis aux associations d’embaucher des « chargés de développement » dont le job principal… est de trouver l’argent nécessaire !
Et, en cette fin d’année, c’est le moment le plus chaud, puisqu’il faut remplir les dossiers de demandes de subvention !
En janvier ? « Personne ne sait très bien comment cela va se passer, poursuit la conseillère de Pôle emploi. On ne sait pas si on pourra renouveller les contrats des personnes qui étaient en place et qui ont dû se remettre au chômage. On attend des nouvelles de la Préfecture. »
Et la Préfecture répond : « Les objectifs ont été atteints et même dépassés en matière de contrats d’insertion. Pour autant, on fait un bilan. On verra dans deux semaines ce que l’on fait... »

Le chômage va repartir à la hausse en décembre !

Mis à jour : vendredi 19 novembre 2010
La dynamo

· Lire les anciens numéros