Consommation et participation

Ici pas question de rechercher les solutions “clef en main”, les “prêt à l’emploi”qui envahissent le marché actuellement.

On est aux antipodes des petits plats cuisinés tout prêts pour familles pressées qui révèlent bien d’ailleurs l’absurdité d’un système qui s’adresse à des consommateurs de plus en plus pressés / pressurés, sous pression qui ont de moins en moins de temps et dépensent de ce fait de plus en plus d’argent. Loin du découpage ultra - rationnel du travail qui amène à externaliser de plus en plus d’activités et donc à tout monétariser.

Au contraire ici s’exprime la volonté de s’impliquer, le désir d’apprendre, d’acquérir une autonomie, d’aller plus loin que le rapport marchand, de se libérer du joug de l’argent roi. On entre dans le domaine de l’échange, dans des cycles de réciprocité. Dans ces rapports on ne satisfait pas seulement un besoin mais on s’enrichit d’une relation avec d’autres. Ces services relèvent de la sphère marchande mais ne se réduisent pas à l’achat d’un service. Ils ne se contentent pas de l’échange marchand, ils sont motivés par des désirs de mieux comprendre, d’apprendre, de rencontrer, échanger avec l’autre, de mettre la main à la pâte, de faire par soi-même. Le rapport monétaire s’accompagne d’une participation volontaire au service rendu.

Ces initiatives amènent à se côtoyer ceux qui utilisent leur temps à la place de l’argent quand bien même pour certains cela peut-être par défaut de monétaire et pour d’autres par choix de mieux vivre. Ensemble ils participent à création de nouvelles richesses qui participent d’un capital social partagé. Reconnaissance et pouvoir en sont refondés.

Démocratie et égalité retrouvent leurs plein sens. À travers ce “volontairement choisi” peut s’affirmer un sujet qui s’est approprié un savoir-faire, qui a acquis du pouvoir comme sujet agissant, qui se reconnaît et à qui on reconnaît le droit de dire.
Dans une crèche parentale les décisions concernant les horaires d’ouverture, la pédagogie, la nutrition, les rythmes des enfants ne sont ni imposés par une norme administrative, ni déléguées à un expert mais élaborées conjointement par les parents et les salariés. Il y a partage de connaissance et interconnaissances entre les membres. Les décision sont prises à égalité de parole et de pouvoir
L’open source en informatique se fonde aussi sur ce cycle de la réciprocité, chacun a accès aux codes sources du programme et peut les modifier à condition de laisser une trace visible et identifiable de son intervention. Plus le logiciel circule plus le programme s’enrichit.

Ces modes de fonctionnement favorisent des relations de confiance entre individus et sont aux antipodes de ceux qui sous tendent la société de marché. Ces activités sont fondées sur des valeurs et fonctionnements fondamentalement différents de celles de la société de marché. La qualité du service, ce qui en restera, ce qui fera trace, l’histoire qui se tisse s’oppose radicalement à la consommation dont la finalité ultime est qu’il ne reste rien.
Quand une société autorise la privatisation des ressources naturelles après les avoir exploités comme sans valeur, organise la rareté et accorde le droit de tout breveter est-il est étrange de voir s’y développer des discours sécuritaires ?

Plutôt que d’acheter le plat cuisiné on achète le poisson et apprend à pêcher (ou à coudre ...).

Jeanne Meunier,
co-présidente de l’Apeas

été 2005

Mis à jour : lundi 15 juillet 2013
La dynamo

· Lire les anciens numéros