Café Théma spécial finance solidaire et participative

Un événement organisé par le Piles de Marseille et l’Apeas, en partenariat avec Inter Made mardi 6 mai de 16h à 19h dans les locaux de l’Apeas.

  • Mardi 6 mai 2014 16:00-19:00 - Marseille (13)

Le prochain café théma du Piles de Marseille aura pour thème la finance solidaire et participative : un levier de développement des projets l’économie solidaire. Rendez-vous mardi 6 mai 2014 de 16h à 19h dans les locaux de l’Apeas 28 boulevard National 13001 Marseille.

Trop souvent méconnus, les outils de financement solidaires et/ou participatifs, peuvent représenter un levier pour le démarrage et la pérennisation des projets d’économie solidaire. A travers des interventions de partenaires et témoignages de projets, venez échanger avec nous sur l’action de la NEF, ESIA, mieux comprendre les mécanismes du crowdfunding et vous y repérer dans les plateformes de finance participative qui se sont abondamment développées grâce à internet et aux réseaux sociaux.

Un café théma, c’est quoi ?

Le principe du café théma est de créer un espace de rencontre et de convivialité autour d’une question de développement de projet et/ou d’un enjeu de société. Il ne s’agit ni d’une conférence ni d’une formation, mais d’un temps de discussion et d’échange d’expériences autour d’un café, d’un thé, d’une tisane offerts par le Piles et InterMade qui sera présent.

Inscriptions conseillées par mail : marseille@pilespaca.org

Programme

Première partie : Finance solidaire, zoom sur deux structures

Éléments pour ouvrir la discussion :
Si l’évolution de la finance a conduit au développement d’une finance spéculative débridée, elle a aussi permis l’émergence d’outils d’épargnes et de finances dits solidaires. Certains de ces outils sont des adaptations de l’existant sans remise en question du système économique dominant : c’est notamment le cas de l’Investissement Socialement Responsable (ISR). D’autres au contraire visent à repenser la finance et ses circuits en soutenant le développement de projets à forte utilité sociétale, en mettant en relation des épargnants et des porteurs de projets. Ainsi, l’épargne et la finance solidaires se composent d’une diversité d’outils dont l’étendue est généralement méconnue.

Pour rappel, l’Apeas a édité en 2012 le guide "Finances éthiques pour projets solidaires" en téléchargement sur notre site.

Présentation de Esia par Bruno Rochegude
Esia, Econome Solidaire et Insertion Active, est un fonds d’intervention technique et financier au bénéfice des projets du champ de l’économie sociale et solidaire. Depuis plus de 10 ans ESIA instruit en moyenne 400 demandes par an et apporte à ce secteur conseil et financements à moyen terme.
A ce jour ce sont près de 16 M€ qui ont été prêtés et 30 000 emplois créés ou consolidés dans le secteur concernés par l’action d’ESIA. L’offre financière d’ESIA se veut structurante, complémentaire aux politiques de subventions, fondée sur un principe de remboursement et incitatrice de l’intervention bancaire (garanties de prêts bancaires, concours en fonds propres).
Pour en savoir plus sur Esia, cliquez ici.

Présentation de la Nef par Marine Gauchier
La Société financière de la Nef est une coopérative de finances solidaires. Depuis sa création en 1988, elle exerce une double activité de collecte d’épargne et d’octroi de crédit dans le cadre d’un agrément de la Banque de France. L’épargne collectée est déposée par des particuliers, des associations et des entreprises. Toute personne physique ou morale désireuse de donner un sens à son argent peut ouvrir un compte à la Nef.
Les financements accordés par la Société financière de la Nef permettent de soutenir la création et le développement d’activités professionnelles et associatives à des fins d’utilité sociale et environnementale. Pour en savoir plus sur la Nef, cliquez ici.

Deuxième partie  : Finance participative via les plateformes internet Éléments pour ouvrir la discussion :

"Le financement participatif ou « Crowdfunding » est un mécanisme de financement innovant qui permet de récolter des fonds auprès d’un large public en vue de financer un projet créatif ou entrepreneurial qui fonctionne le plus souvent via Internet. Il existe trois grandes catégories de plateformes de financement selon que celles-ci sont basées sur des dons, des prêts ou des investissements en fonds propres."

Les intérêts du recours au crowdfunding sont réels pour les projets visant un impact social, environnemental, culturel :

  • facilité de mise en oeuvre de la collecte participative
  • préfinancements pour lancer une production ou un projet
  • test de l’intérêt du projet en amont de son lancement
  • communication dans un cercle élargi grâce à la viralité de l’internet

Mais les dérives possibles sont nombreuses ...
Est-ce que le recours au crowdfunding est adapté à tous types de projets et de problématiques ?
Avec ou sans contreparties ? comment définir la nature et le volume des contreparties ?
Comment ne pas succomber à un effet de mode et ne pas perdre le sens du projet en lancer des collectes à tout va ?
N’y a t-il pas un risque à terme de faire assumer aux citoyens le prix du lancement d’une économie respectueuse des hommes et de leur environnement, ce qui releverait normalement de l’intérêt général ?
Quels sont les différentes plateformes existantes, quelles différences et quels mécanismes ?
Concrètement, comment marche le crowdfunding ?

Panorama des différents site de crowdfunding par Carole Mornand, Apeas

Présentation de la plateforme de financement participatif Notre petite entreprise par Valérie Cholous, Accès conseil
Le réseau National BGE ( réseau de structures d’appui à la création d’entreprises dont le membre local est Accès Conseil) et MyMajorCompany se sont associés pour proposer une plateforme de crowdfunding entièrement dédiée au financement de projets entrepreneuriaux.

Témoignages : ils ont eu recours au financement et partageront leur expérience avec nous

AAARG porté par la scop Bigger Boat
Bande dessinée et culture à la masse
Revue bimestrielle totalement indépendante qui fait la part belle aux talents émergents, composée à 80% de bande dessinée et 20% de textes (nouvelles, chroniques) prolongée via un site internet qui propose des mises à jour quotidiennes et des contributions variées : vidéos, dessins de presse, billets d’humeur, détournements, documents inédits liés à la revue, etc.
AAArg a lancé sa collecte sur le site Ulule : http://es.ulule.com/revue-aaarg/news/deja-4-15837/

L’épicerie du Coing portée par l’association Pays’en Ville
Première épicerie paysanne et solidaire d’Aix en Provence, elle a pour objectif de soutenir l’agriculture paysanne locale (en proposant notamment des fruits et légumes locaux, de saison, en circuit court) et d’amener tout un chacun à s’interroger sur ses pratiques alimentaires et ses conséquences Pour en savoir plus sur l’association, cliquez ici. L’épicerie du Coing a lancé sa campagne de collecte sur le site cowfunding : http://www.cowfunding.fr/epicerie-p...

Autres exemples de collectes qui ne seront pas présents mais pourraient être abordés pour alimenter la discussion :
Modetique, qui a lancé les marques 1083 (jeans) et le tricolore (pulls) dans une logique d’économie circulaire (fabrication locale, textiles recyclés et recyclables...). La collecte a atteint son objectif à 450% !! Voir l’argumentaire et la petite vidéo de présentation en ligne : http://fr.ulule.com/letricolore/

Wave of wood : fabrication de lunettes optiques et solaires avec montures en bois issus de forets éco-gérées, personnalisables et 100% faites en France.
La collecte a atteint son objectif à 105%, elle a servi à financer le materiel (fraiseuses, machines, tourets...) et logiciels nécessaires à la fabrication. Voir en ligne : http://www.kisskissbankbank.com/wave-of-wood-lunettes-optiques-et-solaires-en-bois-handmade-in-france

L’Equitable café, association Envisages, qui a lancé fin 2013 une campagne d’appel au don auprès de ses mambres et partenaires via le pot commun, pour faire face à ses échéances de remboursement d’emprunt lié aux investissements d’installation sur le Cours Julien.

Plus d’infos :
Amanda Morbelli, animatrice du Piles de Marseille
marseille@pilespaca.org
06 83 62 32 16

Mis à jour : mardi 29 avril 2014
La dynamo

· Lire les anciens numéros