Cadre d’essaimage d’un piles


Depuis 2000, l’APEAS essaime, anime et coordonne en région le réseau des piles, Pôles d’Initiatives Locales d’Economie Solidaire, dédié à l’appui à la sensibilisation, à l’émergence et au développement d’initiatives dans une démarche d’économie solidaire sur les territoires.

Le premier piles a été développé par l’APEAS à Marseille, en 1997, sur un concept du REAS, Réseau pour une Economie Alternative et Solidaire.
Forte de cette expérience, l’APEAS se positionne en soutien à l’émergence de nouveaux piles, dans une dynamique forte d’ancrage territorial et de développement de partenariats locaux.
Les piles en région (hormis celui de Marseille) ne sont pas portés par l’APEAS mais bien par des structures du territoire qui souhaitent participer activement à un développement économique respectueux de l’Homme, des solidarités, de l’autonomie, de l’égalité, du partage, de la réciprocité, de la citoyenneté et de l’environnement. Ces valeurs sont au coeur de la charte des acteurs de l’économie solidaire dont les piles sont signataires.

Il existe actuellement 5 PILES en activité répartis sur le territoire régional :

  • Bouches du Rhône : le PILES de Marseille développé par l’APEAS en 1997
  • Alpes Maritimes : le PILES de Nice développé par l’association PECOS, Pôle d’ECOnomie Solidaire en 2005
  • Alpes de Haute Provence : le PILES du 04 développé par l’Etablissement Public Local Carmejane en 2007, une couverture départementale et deux antennes : Digne et Manosque.
  • Var : le PILES de la Dracénie développé par l’association Dracénie Solidarités en 2010.

Les piles partagent un même coeur de métier mais déclinent différemment, en fonction des spécificités du territoire sur lequel ils sont implantés, la traduction opérationnelle des 3 objectifs partagés en région :

  • Informer, sensibiliser,valoriser, faire parler des projets d’économie solidaire,
  • Accueillir, faire émerger, accompagner des projets s’inscrivant dans une démarche d’économie solidaire,
  • Identifier, mettre en lien, impulser et animer des dynamiques collectives sur le territoire.

UNE MÉTHODOLOGIE EN 7 ÉTAPES POUR CO-CONSTRUIRE LE PILES EN LIEN AVEC LE TERRITOIRE

1. Rencontre et inter connaissance entre l’APEAS et la structure intéressée pour développer un piles sur son territoire.
Entretien téléphonique, une à deux rencontre physique, participation croisée à des événements, des actions de chacun afin de mieux se connaître par le terrain...
Possibilité de participer à une rencontre régionale du réseau des piles.

2. Validation de l’adéquation entre le projet collectif de la structure et le projet de piles.
Analyse de l’objet social, des motivations et valeurs qui sous tendent le projet, analyse des actions déjà développées et recherches de synergies, rencontre avec l’ensemble du conseil d’administration pour présentation du piles et validation collective du projet au sein de la structure.
Signature par la structure de la charte des acteurs de l’économie solidaire en région

3. Réalisation d’un diagnostic de territoire et validation de l’existence d’un besoin autour de la question de l’émergence de projets d’économie solidaire.
L’analyse des besoins et ressources du territoire sur lequel le piles devrait s’implanter est un préalable nécessaire à toute réflexion. Le diagnostic est réalisé par la structure qui souhaite développer le piles, l’APEAS appuie, encadre et conseille la réalisation du diagnostic.
Signature d’une convention de partenariat pour l’amorçage du piles.

4. Organisation d’un premier comité de pilotage et validation collective de l’adéquation du piles aux réalités du territoire
Après avoir rencontré de manière individuelle les partenaires principaux du projet (collectivités territoriales, structures inscrites sur le même territoire, représentant départemental du dispositif régional d’accompagnement, chambres consulaires, pôle emploi, initiatives d’économie solidaire, citoyens...) l’idée est de les réunir pour présenter les conclusions du diagnostic et échanger collectivement sur l’intérêt que chacun y voit (ou pas) et commencer à bâtir les premières pistes d’action.

5. Recherche de financements et organisation du premier tour de table financier.
Une fois l’intérêt de la mise en place du piles validée, l’APEAS appuie à la recherche de financements pour l’activité pérenne du piles à travers le soutien à la rédaction de dossiers de demandes de financements, la réflexion sur les pistes de financements propres possibles et participe à l’invitation et l’organisation du premier tour de table financier (conseil régional, conseil général, ville, pays, communauté d’agglomération, cucs, état...)

6. Préparation du lancement du piles
Signature de la convention cadre de partenariat dans le cadre du développement d’un piles
Recrutement par la structure porteuse d’un-e animateur-trice de piles à temps plein (en lien avec l’apeas qui est garante du professionnalisme du piles)
Formation par l’APEAS de l’ animateur-trice du piles (3 jours à combiner en fonction du profil)
Transfert et co-construction des outils de sensibilisation et d’accompagnement les plus adaptés au piles sur son territoire.

7. Lancement du piles
Soutien à l’organisation de l’inauguration et/ou d’une première réunion d’information auprès des partenaires de terrain (prescripteurs, dra, chambres consulaires, collectifs locaux...)
Soutien à l’organisation de la première réunion d’information collective à destination des porteurs de projet.
Signature de la convention annuelle de partenariat réseau des piles qui comprend notamment l’animation du réseau, l’appui au fonctionnement du piles et la formation continue.

Bien sûr, les actions ne sont pas aussi linéaires que cela, il s’agit ici de donner des indications sur le soutien possible et la nature de l’intervention de l’APEAS dans le cadre de l’essaimage.
Il est impossible de proposer un rétroplanning indicatif car d’expérience, le calendrier va dépendre de l’implication et des moyens investis par la structure qui souhaite développer le piles et par les alléas des territoires et des partenaires financiers... En moyenne, on peut estimer à 1 an le temps nécessaire une fois l’étape 2 validée jusqu’au lancement effectif du piles.

Qui contacter à l’APEAS pour développer un piles ?
Amanda MORBELLI : amanda.morbelli@apeas.fr

PDF - 67 ko
PDF - 179.4 ko
Mis à jour : mercredi 5 janvier 2011
La dynamo

· Lire les anciens numéros