Avril 2013

Avec Avaaz contre Monsanto

Nous nous faisons ici le relais d’un mouvement citoyen lancé par Avaaz pour ne pas laisser Monsanto breveter le vivant. Voici leur appel :

C’est inouï, Monsanto & Co. ne lâchent pas l’affaire. Ces entreprises biotech âpres au gain ont trouvé le moyen de "posséder" ce qui nous appartient — notre alimentation ! Ils essayent de breveter nos fruits et légumes de tous les jours comme les concombres, les brocolis et les melons, forçant les agriculteurs à les payer au risque d’être poursuivis en justice.

Mais nous pouvons les empêcher d’acheter Mère Nature. Les firmes comme Monsanto profitent des lacunes de la loi européenne : il suffirait donc de combler ces lacunes avant qu’elles ne créent un dangereux précédent au niveau mondial. A ces fins, nous avons besoin que des pays clés comme l’Allemagne, la France et les Pays-Bas — où la contestation monte déjà — appellent à un vote pour stopper les desseins de Monsanto. La communauté d’Avaaz a déjà renversé des votes, et nous pouvons à nouveau y parvenir.

De nombreux agriculteurs et politiciens s’y opposent déjà — ne reste que le pouvoir citoyen pour obtenir de ces pays qu’ils empêchent Monsanto de faire main basse sur notre nourriture. Signez et faites signer vos proches pour lancer le plus grand appel de défense de l’alimentation de l’Histoire :

http://www.avaaz.org/fr/monsanto_contre_mere_nature/?bsyGmeb&v=23923

Une fois que le brevet existe dans un pays, les accords commerciaux et les négociations respectent aussi ce brevet. Cela explique comment ces brevets alimentaires changent totalement la façon dont notre chaîne alimentaire fonctionne : pendant des milliers d’années, les fermiers pouvaient choisir leurs semences sans se soucier d’être poursuivis pour atteinte aux droits de propriété intellectuelle. Désormais, les entreprises lancent des campagnes juridiques à coups de millions de dollars pour acheter des brevets sur nos fruits et légumes de tous les jours, forçant les agriculteurs à verser des redevances exorbitantes. Monsanto & Co. prétendent que les brevets favorisent l’innovation – alors qu’en fait ils sont en train de monopoliser notre alimentation.

Par chance, le Bureau européen des brevets est contrôlé par 38 États membres qui, avec leur voix, peuvent faire capoter ces brevets nocifs. Même le Parlement européen s’est opposé publiquement à ces types de brevets. Aujourd’hui, un énorme tollé citoyen pourrait faire interdire le brevetage de notre nourriture… pour de bon.

La situation est déjà calamiteuse — à elle seule, Monsanto détient 36% des tomates, 32% des poivrons et 49% des choux-fleurs, sur les variétés enregistrées à l’UE. Mais avec une modification simple de la réglementation, nous pourrions protéger notre nourriture, nos agriculteurs et notre planète de la prise de pouvoir des multinationales — tout est entre nos mains :

La communauté d’Avaaz n’a jamais eu peur de tenir tête à des multinationales puissantes, de repousser la mafia de Rupert Murdoch, où d’empêcher des fournisseurs d’accès de faire main-basse sur notre Internet. Maintenant il est temps de défendre notre chaîne alimentaire contre cette prise de contrôle.

Pour signer, rendez-vous ici : http://www.avaaz.org/fr/monsanto_contre_mere_nature/?bsyGmeb&v=23923

Mis à jour : mardi 16 avril 2013
La dynamo

· Lire les anciens numéros